"Nous finirons ensemble"

Mardi 18 juin 2019

http://mjc.chenove.net/lire-2099.html

Projection du film "Nous finirons ensemble" de Guillaume Canet le mardi 18 juin 2019 à 20h30 et le mercredi 19 juin à 14 heures. Tarifs : 5€50 / 4€50 (adhérent).


Fiche du film :
Comédie dramatique française réalisée par Guillaume Canet
Avec François Cluzet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche, Laurent Laffite, Benoît Magimel
Durée : 2h15 min.

L'histoire :
Préoccupé, Max est parti dans sa maison au bord de la mer pour se ressourcer. Sa bande de potes, qu'il n'a pas vue depuis plus de 3 ans débarque par surprise pour lui fêter son anniversaire ! La surprise est entière mais l'accueil l'est beaucoup moins...


Max s'enfonce alors dans une comédie du bonheur qui sonne faux, et qui mettra le groupe dans des situations pour le moins inattendues.
Les enfants ont grandi, d'autres sont nés, les parents n'ont plus les mêmes priorités... Les séparations, les accidents de la vie... Quand tous décident de ne plus mettre de petits mouchoirs sur les gros bobards, que reste-t-il de l'amitié ?

Quelques anecdotes sur le film :

Pourquoi 8 ans après ?


Guillaume Canet garde un souvenir très douloureux des Petits mouchoirs. Ce projet est né suite à un grave problème de santé qu'il a connu en 2009 et qui a failli lui coûter la vie : un staphylocoque doré doublé d'une septicémie. Lorsqu'il était à l'hôpital, aucun de ses amis n'est venu le voir et c'est ce constat amer sur l'amitié qui lui a donné envie d'écrire cette histoire. Le tournage fut ensuite très difficile, notamment pour des raisons liées à la canalisation du groupe d'acteurs, et le jour de la sortie du film, l'un de ses amis s'est tué en moto. Il se rappelle :
"Dès cet instant, tout s'est arrêté. Le succès rencontré par le film m'est évidemment apparu bien anecdotique par rapport à cette tragédie. J'ai donc mis Les Petits mouchoirs de côté pendant des années. Jusqu'à ce qu'un soir, des années plus tard, je retombe par hasard sur le film à la télé. Et je me suis surpris à me marrer, à être ému, à prendre plaisir à retrouver ces personnages. Mais sans avoir alors l'idée de les retrouver dans un autre film."

Déclic


C'est plus précisément pendant la promotion de Rock'n Roll que le projet s'est concrétisé. Guillaume Canet explique : "À un moment où je fais le constat que j'arrive à un âge où mon entourage comme moi-même ne réagissons plus de la même manière que dix ans auparavant. Au fil de ces années, on a parfois perdu un parent, on s'est remariés ou on a eu des enfants. Nos priorités ne sont plus les mêmes. On a moins le temps pour faire les choses et du coup, on se parle plus franchement. J'ai donc eu envie de plonger les personnages des Petits mouchoirs dans ces situations où on solde les comptes. « C'est pas parce qu'on est pote depuis vingt ans qu'on est obligé de le rester ». Et de voir si, une fois leurs quatre vérités dites, ils finiront ensemble ou non."

Un carton
Avec plus de 5.4 millions d'entrées, Les Petits mouchoirs a été le deuxième plus gros succès en France de l'année 2010, derrière Harry Potter et les Reliques de la Mort - 1re partie et ses 6 millions.

Plus cynique


Guillaume Canet a voulu que Nous finirons ensemble soit plus cynique que Les Petits mouchoirs, principalement parce ce que les personnages se disent davantage les choses en face au lieu de les taire. Le cinéaste précise : "Et l'état des lieux est rude en effet. Car beaucoup d'entre eux ont perdu leurs illusions. Je continue donc à montrer des personnages imparfaits, enfermés dans leurs problèmes mais en insistant aussi sur l'idée qu'ensemble, malgré leurs dissensions, ils finiront par être plus forts et ne plus subir les choses. Qu'il y a une lumière au bout du chemin de cette noirceur que vous évoquez. Je voulais simplement éviter de verser dans le pathos comme j'avais pu le faire dans Les Petits mouchoirs. Parce que j'ai changé. Je voulais une émotion présente mais tenue et tendue, jamais pleurnicharde."

Avis de la presse :

  • "Le retour, réussi, de Guillaume Canet et de sa fine équipe, pour une suite des "Petits mouchoirs" pas si facile à faire, et plutôt bien faite, et où, même si on est loin de la densité sociale et humaine de la comédie à l'italienne, le plaisir reste généreux à partager." (Le Dauphiné Libéré - Jean Serroy )


  • "La suite des Petits Mouchoirs, toujours réalisée par Guillaume Canet, se révèle être encore une belle histoire, mêlant amis, amours et emmerdes." (Le Parisien - Pierre Vavasseur)

  • "Plus noire, plus amère et par là même plus passionnante que Les Petits Mouchoirs, une suite éclatante." (Première - Thierry Cheze)

  • "Le film questionne la force des liens amicaux à l'épreuve du temps et, malgré la rudesse du propos, apporte avec une émouvante tendresse une réponse contenue dans le titre." (La Croix - La Rédaction)