Vous êtes ici

Sherlock Holmes 2 : Jeu d'ombres

Projection du film "Sherlock Holmes 2 : Jeu d'ombres" réalisé par Guy Ritchie le mardi 3 avril 2012 à 20h30 et le mercredi 4 avril 2012 à 14 heures. Tarifs : 5€ / 4€ (adhérents MJC)


Fiche du film :
Film américain (Aventure, Action, Policier). Durée : 2h07min
Réalisé par Guy Ritchie
Avec Robert Downey Jr., Jude Law, Noomi Rapace

L'histoire :
Sherlock Holmes a toujours été réputé pour être l'homme à l'esprit le plus affûté de son époque. Jusqu'au jour où le redoutable professeur James Moriarty, criminel d'une puissance intellectuelle comparable à celle du célèbre détective, fait son entrée en scène... Il a même sans doute un net avantage sur Holmes car il met non seulement son intelligence au service de noirs desseins, mais il est totalement dépourvu de sens moral.


Partout dans le monde, la presse s'enflamme : on apprend ainsi qu'en Inde un magnat du coton est ruiné par un scandale, ou qu'en Chine un trafiquant d'opium est décédé, en apparence, d'une overdose, ou encore que des attentats se sont produits à Strasbourg et à Vienne et qu'aux Etats-Unis, un baron de l'acier vient de mourir...
Personne ne voit le lien entre ces événements qui semblent sans rapport, hormis le grand Sherlock Holmes qui y discerne la même volonté maléfique de semer la mort et la destruction. Et ces crimes portent tous la marque du sinistre Moriarty. Tandis que leur enquête les mène en France, en Allemagne et en Suisse, Holmes et Watson prennent de plus en plus de risques. Mais Moriarty a systématiquement un coup d'avance et semble tout près d'atteindre son objectif. S'il y parvient, non seulement sa fortune et son pouvoir seront sans limite, mais le cours de l'Histoire pourrait bien en être changé à jamais...

Quelques anecdotes sur le film :

  • Genèse du projet


    Face à l'engouement généré par le premier opus, Warner Bros. a immédiatement envisagé une suite. Pour ce faire, Guy Ritchie a été contraint de repousser à plus tard son adaptation de Lobo (un personnage de l'univers DC Comics). Robert Downey Jr. a, quant à lui, dû se désengager de Cowboys & envahisseurs.

  • A la lettre !
    Les inconditionnels des nouvelles de Sherlock Holmes, écrites par Sir Arthur Conan Doyle, remarqueront que les scénaristes de Sherlock Holmes 2 : Jeu d'ombres (les époux Kieran et Michele Mulroney) ont rendu hommage à l'écrivain en ponctuant les dialogues du film par ses propres tournures stylistiques. Il en va d'une volonté des scénaristes à demeurer le plus fidèle possible à la description du "méchant" de l'histoire, Moriarty (Jared Harris), ainsi qu'à celle des deux héros.

    Un "méchant" de légende


    Jared Harris, alias Professeur Moriarty, campe l'homme qu'il décrit comme le premier "super-méchant" de la littérature moderne : "Il doit se comporter de manière à justifier l'estime dans laquelle le tient Sherlock Holmes car il incarne une terrible menace. Il faut qu'on puisse croire au fait qu'il est aussi malin que Holmes – peut-être même plus malin – à l'image d'un maître des échecs, capable d'avoir plusieurs coups d'avance sur son adversaire. Mais en réalité, c'est un redoutable sociopathe, ce qui en fait un personnage très amusant à jouer", explique le comédien.

    Une B.O. signée Zimmer


    Le célèbre compositeur allemand Hans Zimmer (La Ligne rouge, Gladiator, Inception) qui avait signé la bande originale du premier opus, est de retour avec Sherlock Holmes 2 : Jeu d'ombres. En plus de reprendre le thème d'origine, le compositeur a écrit une nouvelle musique pour le personnage de Moriarty (Jared Harris), tout en souhaitant rendre hommage à la culture tzigane de Sim (Noomi Rapace). Il s'est ainsi rendu dans des campements de gitans en Slovaquie, où il a été frappé par le sens musical aigu de ces gens.

    Avis de la presse :

  • "Ce volet des aventures d'Holmes procure un plaisir total grâce au cocktail nitroglycériné d'un scénario de BD bien secouée, d'une intrigue psychotique incorporée à un film d'action insensé, servi brûlant par des comédiens d'exception." (Paris Match - Alain Spira)


  • "En cinéaste survolté, l'Anglais Guy Ritchie n'a pas dérogé à une clause élémentaire : signer un très grand spectacle." (Le Parisien - Pierre Vavasseur)

  • "Mené tambour battant par un Guy Ritchie survolté, ce deuxième film assoit définitivement le tandem Robert Downey Jr - Jude Law. (...) les scénaristes s'amusent même à instiller un côté "gay friendly" (...) tout en cultivant l'effronterie et le flegme britannique (...)." (Le Figaroscope - Olivier Delcroix)

  • "Empreint d'une grosse identité britannique, portée à l'échelle d'un blockbuster, le film de Guy Ritchie enchaîne les moments de bravoure visuelle." (CinemaTeaser - Emanuelle Spadacenta )

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site