Vous êtes ici

"Cloclo"

Projection du film "Cloclo" réalisé par Florent Emilio Siri le mardi 15 mai 2012 à 20h30 et le mercredi 16 mai 2012 à 14 heures. Tarifs : 5€ / 4€ (adhérents MJC)


Fiche du film :
Film français (Biopic, drame). Durée : 2h28min
Réalisé par Florent Emilio Siri
Avec Jérémie Renier, Benoît Magimel, Monica Scattini

L'histoire :
Cloclo, c'est le destin tragique d'une icône de la chanson française décédée à l'âge de 39 ans, qui plus de trente ans après sa disparition continue de fasciner. Star adulée et business man, bête de scène et pro du marketing avant l'heure, machine à tubes et patron de presse, mais aussi père de famille et homme à femmes...


Cloclo ou le portrait d'un homme complexe, multiple ; toujours pressé, profondément moderne et prêt à tout pour se faire aimer.

Quelques anecdotes sur le film :
  • Une préparation intensive
    Afin d'incarner au mieux l'idole de toute une génération, Jérémie Renier s'est livré à une préparation physique intense durant 5 mois avant le début du tournage. Accompagné de plusieurs coachs (un coach vocal, un pour la batterie et les percussions, un pour le chant, un pour la danse et un pour l'aspect psychique), le comédien s'est surpris à faire 1 200 abdos tous les matins vers la fin de son stage intensif de "clodification" ! Une performance à saluer pour Jérémie Renier qui n'avait jamais dansé, ni chanté de sa vie.

  • 13 ans d'attente


    Ce projet de biopic est né en 1999 sous l'impulsion d'Antoine de Caunes, qui pensait déjà à l'époque que le rôle de Claude Francois était taillé sur mesure pour le jeune belge Jérémie Renier, alors inconnu du public. Le fils du chanteur, Claude François Junior, avait dans un premier temps accepté de produire le projet avant de s'engager sur Podium de Yann Moix. Il aura donc fallu attendre 13 ans avant que le biopic sur Cloclo ne voie le jour, après que le producteur Cyril Colbeau-Justin vienne toquer à la porte de l'acteur, il y a 3 ans, en lui confiant qu'il envisageait de mettre sur pied un film sur le chanteur.

  • Du clip au long !


    Venu de l'univers du clip vidéo (une trentaine à son actif), Florent Emilio Siri n'a pas eu froid aux yeux lorsque la production lui a proposé le projet Cloclo : "Ce qui m'attire avant tout, au départ d'un projet, c'est un sujet. Et là, en l'occurrence, je ne me suis pas dit : tiens, maintenant, je vais faire un biopic. On est venu me voir avec un projet et j'y ai vu des choses qui m'intéressaient, que je n'avais pas forcément faites avant, comme par exemple la possibilité de traiter la figure de la famille [...] Et puis, avec Cloclo, il y avait aussi l'opportunité de faire un film sur le destin, sur le destin d'un artiste, qui aille de sa naissance à sa mort [...] Et au-delà du biopic, ce que j'avais vraiment envie de faire, c'était un film musical sur un artiste. J'ai fait 30 clips vidéo dans les années 90 et j'ai toujours rêvé de faire un film musical", explique le cinéaste.

    Avis de la presse :


  • "(...) la réussite de "Cloclo" tient en grande partie de son casting, aussi judicieux qu'intelligent. Jérémie Renier, pour ne citer que lui, compose un personnage haut en couleur (...) puisant au coeur de sa propre sensibilité. (...) il serait finalement injuste de résumer "Cloclo" à un simple biopic. C'est d'abord et avant tout un film. Un vrai. Un grand." (Excessif - Gilles Botineau)

  • "Florent-Emilio Siri (...) [a] réalisé un impressionnant travail, n'évitant aucun des aspects de la personnalité du chanteur survolté. Qu'importe si le héros n'apparaît pas toujours sympathique. (...) En revanche, les raisons d'une fragilité, la fusion avec la mère ou la blessure paternelle jamais cicatrisée sont superbement montrées." (Le Parisien - Pierre Vavasseur )


  • "Pari gagné pour Florent-Emilio Siri. Son "Cloclo" orchestre avec ampleur et classicisme un portrait fouillé, précis et documenté de Claude François. Nul doute que Jérémie Renier habite le rôle avec maestria. (...) Florent-Emilio Siri réalise une épopée hagiographique, parfois un peu longuette, mais qui fait claquer des doigts." (Le Figaroscope - Olivier Delcroix )

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site