Vous êtes ici

"Les Seigneurs"

Projection du film "Les Seigneurs" réalisé par Olivier Dahan le mardi 4 décembre 2012 à 20h30 et le mercredi 5 décembre 2012 à 14h30. Tarifs : 5€ / 4€ (adhérents MJC)


Fiche du film :
Comédie française réalisée par Olivier Dahan
Durée : 1h 37min
Avec José Garcia, Jean-Pierre Marielle, Franck Dubosc, Gad Elmaleh, Joey Starr, Ramzy Bedia, Omar Sy

L'histoire :
Patrick Orbéra, la cinquantaine, est une ancienne gloire du football qui a totalement raté sa reconversion. Sans emploi, alcoolique et ruiné, il n'a même plus le droit de voir sa fille Laura. Contraint par un juge de retrouver un emploi stable, il n'a d'autre choix que de partir sur une petite île bretonne, pour entraîner l'équipe de foot locale. Si ils gagnent les 3 prochains matchs, ils réuniront assez d'argent pour sauver la conserverie de l'île, placée en redressement judiciaire, et qui emploie la moitié des habitants.


Patrick Orbéra est immédiatement confronté à un obstacle majeur : transformer des pêcheurs en footballeurs quasi-professionnels. Il décide alors de faire appel à ses anciens coéquipiers pour l'aider à hisser le petit club breton parmi les grands...

Quelques anecdotes sur le film :

  • Du drame à la comédie
    Avec Les Seigneurs, c'est la première fois que le réalisateur Olivier Dahan s'aventure dans le registre de la comédie. Plus connu pour ses univers sombres, comme ceux de Déjà mort, La Vie promise et Les Rivières pourpres 2, ou ses drames musicaux (La Môme et My Own Love Song), il déclare : "Certains me disent qu'il est surprenant de me voir m'aventurer dans ce registre, mais il faut se méfier des images et des étiquettes. Personnellement, cela faisait longtemps que j'avais envie de faire une comédie."

  • Une équipe gagnante


    C'est lors d'une soirée entre amis qu'Olivier Dahan a eu l'idée de réunir José Garcia, Franck Dubosc, Gad Elmaleh, Ramzy Bedia, Omar Sy et JoeyStarr au sein d'un même film : "Ce casting avait vraiment quelque chose de logique au regard de l'histoire, il s'inscrivait dans la matière du scénario. C'était aussi l'occasion de réunir des gens d'humours et d'horizons différents, pour faire une sorte de photographie instantanée de leur propre travail", explique le réalisateur. Cependant, ce rassemblement de talents comiques n'avait pas pour but de permettre à chaque acteur de faire son show, mais de donner au réalisateur l'occasion de créer une véritable équipe : "Pour moi, la gageure du film était d'associer tous ces gens et qu'il existe malgré tout une cohérence entre eux, de manière à ce que l'on puisse croire à une équipe, à un groupe", rappelle-t-il.

  • Chacun son registre


    Olivier Dahan n'a pas cherché à inscrire ses acteurs dans des contre-emplois, comme le souligne Franck Dubosc : "Il n'y a pas eu de confrontation d'humour parce que chacun était dans son propre registre. Il ne s'agissait pas de jouer autre chose ; au contraire, il fallait jouer ce que l'on connaît le mieux. Avec autant d'acteurs, les gens n'ont pas le temps de rentrer dans une philosophie. Les spectateurs doivent tout de suite percevoir et admettre ce que l'on est."

    Avis de la presse :

  • "Dahan s'applique à confectionner une oeuvre populaire mais pas populiste avec une ambition esthétique bien au-dessus de la moyenne." (Première - Mathieu Carratier)

  • "L'accumulation de noms ne nuit pas à l'efficacité d'un récit (surtout dans sa première partie) qu'Olivier Dahan s'évertue à rendre ciné génique." (Écran Large - Laurent Pécha)


  • "Le plus étonnant, dans "Les Seigneurs", ce n'est pas le scénario, truffé de bonnes répliques et de situations cocasses mais au canevas par trop classique, c'est la sincérité qui se dégage du projet et qui se voit à l'écran." (L'Express - Christophe Carrière )

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site