Vous êtes ici

"Astérix et Obélix : Au service de sa majesté"

Projection du film "Astérix et Obélix : Au service de sa majesté" réalisé par Laurent Tirard le mardi 18 décembre 2012 à 20h30 et le mercredi 19 décembre 2012 à 14 heures. Tarifs : 5€ / 4€ (adhérents MJC)


Fiche du film :
Comédie française
Durée : 1h49 min.
Réalisé par Laurent Tirard
Avec Gérard Depardieu, Edouard Baer, Guillaume Gallienne, Valérie Lermercier, Fabrice Luchini, Catherine Deneuve

L'histoire :
50 avant Jésus Christ. César a soif de conquêtes. A la tête de ses glorieuses légions il décide d'envahir cette île située aux limites du monde connu, ce pays mystérieux appelé Brittania, la Bretagne.
La victoire est rapide et totale. Enfin... presque. Un petit village breton parvient à lui résister, mais ses forces faiblissent. Cordelia, la reine des Bretons, décide donc d'envoyer son plus fidèle officier, Jolitorax, chercher de l'aide en Gaule, auprès d'un autre petit village, connu pour son opiniâtre résistance aux Romains...


Dans le village gaulois en question, Astérix et Obélix sont déjà bien occupés. Le chef leur a en effet confié son neveu Goudurix, une jeune tête à claques fraîchement débarquée de Lutèce, dont ils sont censés faire un homme. Et c'est loin d'être gagné.
Quand Jolitorax arrive pour demander de l'aide, on décide de lui confier un tonneau de potion magique, et de le faire escorter par Astérix et Obélix, mais aussi Goudurix, car ce voyage semble une excellente occasion pour parfaire son éducation. Malheureusement, rien ne va se passer comme prévu...

Quelques anecdotes sur le film :

  • Laurent Tirard et le patrimoine


    Laurent Tirard a l'habitude de flirter avec le patrimoine littéraire français ! Après avoir revisité l'oeuvre de Molière dans sa comédie éponyme, et adapté à l'écran les péripéties enfantines du célèbre Petit Nicolas, c'est désormais à nos fameux Gaulois Astérix et Obélix que s'intéresse le cinéaste en signant le quatrième volet de leurs aventures, Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté. A ce sujet, le réalisateur déclare avoir accepté le challenge artistique tout en émettant quelques interrogations : "Je me demandais à quoi pourrait ressembler un Astérix fait par moi", a-t-il confié, curieux. C'est Anne Goscinny, la fille de René Goscinny, qui a choisi Laurent Tirard pour diriger le projet, après avoir été très satisfaite du travail qu'il avait fait sur Le Petit Nicolas.

  • 2 en 1


    Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté est en réalité une adaptation combinée de deux albums différents : "Astérix chez les Bretons" et "Astérix et les Normands", qui avaient auparavant été adaptés en dessin animé de façon séparée. C'est Laurent Tirard qui a jeté son dévolu sur ces deux albums, car il avait envie d'un "voyage, d'une odyssée" qui serait en adéquation avec sa fascination pour la Grande-Bretagne.

  • Luchini, un "King-Baby"
    Le scénariste Grégoire Vigneron admet avoir plus ou moins écrit le rôle de Jules César en ayant Fabrice Luchini en tête, raison pour laquelle il a construit son personnage comme un petit tyran capricieux et enfantin : "[Fabrice] a influencé notre César, qu'on a imaginé plus proche de Néron, en tout cas de l'image qu'on s'en fait : un king-baby. J'avoue que sa façon de dire certaines de nos phrases me procure une intense satisfaction", s'enthousiasme-t-il.

    Avis de la presse :


  • "Une réalisation léchée, un scénario bien ficelé, un casting épatant et des dialogues ciselés font de cette quatrième aventure d'Astérix sur grand écran une réussite." (La Croix - Corinne Renou-Nativel)

  • "Au bilan, contrepoint digne et modeste à l'atroce "Jeux olympiques", l'Astérix de Tirard peut figurer aux côtés de celui de Chabat, qui reste le mieux réussi parce que le plus drôle." (Libération - Olivier Séguret)

  • "Laurent Tirard et son coscénariste (...) ont remis de l'humain dans cette quatrième adaptation des albums d'Uderzo et Goscinny (...) ils ont imaginé un écheveau assez convaincant de micro-intrigues, faisant la part belle aux comédiens." (Télérama - Aurélien Ferenczi)


  • "Plus enlevé, subtil et bon enfant que le précédent, "Astérix et Obélix : Au service de sa majesté" a su retrouver le secret de la potion magique de Chabat." (Le Figaroscope - Olivier Delcroix)

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site