Vous êtes ici

le vélo comme mode de déplacement, une philosophie à  cultiver et à faire partager...

La MJC et l'association EVAD ont organisé un ciné-débat sur le thème du vélo urbain comme mode de déplacement, à partir de la projection du film VELOTOPIA d'Erik Fretel. Une trentaine de personne a répondu présente et a pu débattre de ce sujet au cours de la soirée.



Le film VELOTOPIA d'Erik Fretel retrace les différents aspects du vélo comme mode de déplacement : santé, bien être, temps gagné, économie. Il aborde aussi les freins qui peuvent conduire à l'utilisation massive des voitures plus que du vélo.
Ce sont tous ces thèmes liés au vélo qui ont été abordés après la projection par la trentaine de personnes présentes, certaines n'étant pas particulièrement cycliste.


L'occasion de refaire le point par Christian Germain, Président d'EVAD (Ensemble à Vélo dans l'Agglomération Dijonnaise) sur les textes de lois, les concertations en cours et à venir avec les collectivités pour améliorer les aménagements cyclables.
Cette soirée a permis aussi, chiffres à l'appui, de tordre le coup à certaines idées reçues comme la dangerosité du vélo et l'accidentologie. Beaucoup de choses relèvent des représentations qu'a chacun, mais pas des statistiques.


Il a beaucoup été question du temps gagné en ville en se déplaçant en vélo, par rapport à la voiture. Il a été rappelé que les conflits que l'on voit naître entre automobilistes, piétons et cyclistes sont finalement une bonne chose a priori, car ils démontrent que l'espace urbain n'est plus exclusivement réservé à la voiture et qu'il faut que les citoyens prennent leur marque et que les bonnes pratiques se mettent en place. A été évoqué la question de la citoyenneté des cyclistes, qui se doivent de respecter le code de la route (même si pas toujours approprié). Il est important que les médias ne focalisent pas qu'autour des cyclistes, car beaucoup d'automobilistes ont de plus en plus des comportements déviants, comme le soulignent les autorités.
De nombreux participants ont constaté depuis quelques années des évolutions positives sur le Grand Dijon en terme d'aménagement cyclable, même si des améliorations sont à faire, notamment sur la ligne T2 du tram, où le trajet à vélo n'est pas des plus optimales...
La soirée s'est terminée par un pot de l'amitié où les discussions cyclistes sont allées de bon train.

Dans la même rubrique

Rechercher sur le site