Vous êtes ici

"Gare du Nord"

Projection du film "Gare du Nord" réalisé par Julie Simon le mardi 22 octobre 2013 à 20h30. Tarifs : 5€ / 4€ (adhérents MJC)


Fiche du film :
Comédie dramatique française.
Durée : 1h59 min.
Réalisé par Claire Simon
Avec Nicole Garcia, Reda Kateb, François Damiens

L'histoire :
Paris, Gare du Nord, tout peut y arriver, même des trains. On aimerait y rester, mais il faut se dépêcher... Comme des milliers de vies qui s'y croisent, Ismaël, Mathilde, Sacha et Joan vont s'y rencontrer. Chaque jour, Ismaël est ébloui, fasciné, épuisé par ce lieu. C'est sur le quai du RER qu'il voit Mathilde pour la première fois. Peu à peu, ils tombent amoureux. Ils croisent Sacha et Joan. Sacha est à la recherche de sa fille disparue, Joan passe sa vie dans cette gare entre Lille, Londres et Paris. La gare est comme une bulle que tous traversent, Français, immigrés, émigrés, voyageurs, fantômes... C'est un carrefour où chaque vie passe vite et disparait.

Quelques anecdotes sur le film :

En immersion


Après avoir décidé de réaliser un film sur la Gare du Nord, Claire Simon a proposé à trois collaborateurs de passer du temps sur les lieux afin de s'imprégner de l'ambiance de la gare et de trouver matière à un scénario. D'abord armés de calepins, les "quatre compagnons d'immersion" ont finalement opté pour des micros et des enregistreurs pour être sûrs de ne manquer aucun élément intéressant. "Ensuite nous avons retranscrit et nous nous sommes lus les textes tous ensemble. C'est à cette étape que l'idée de faire un projet plus grand est apparu, il y avait une telle matière ! La première forme qui m'est venue est le théâtre – la pièce est écrite et répétée mais bute sur des aspects financiers – puis la fiction", explique la réalisatrice.

Un lieu mythologique


Si pour Claire Simon, la Gare du Nord est un microcosme permettant de parler de toutes sortes de personnes et de leurs histoires, elle est également une métaphore de notre vie : "On arrive, on traverse, on part : ça correspond au séjour sur Terre. Je pensais toujours à ça, au Jugement dernier, à la Porte des Enfers. Sans l'aspect cauchemardesque de l'Enfer, mais dans l'idée d'un passage, d'une porte vers l'inconnu. La gare est un non-lieu entre la ville et l'ailleurs, et souvent on imagine que les rails sont les rives du Styx."

Le son de la gare
C'est Marc Ribot qui signe la bande-originale de Gare du Nord. Avant même de commencer à tourner, Claire Simon pensait déjà à lui pour la musique de son film. Le compositeur américain a accompagné sur scène de nombreux musiciens tels que Tom Waits et Alain Bashung. La réalisatrice explique son choix : "La guitare électrique me semblait la seule musique qui "rentrait", d'une façon sensuelle, dans la gare, qui dialoguait avec sa beauté, aussi la dimension brutale du lieu."

Le personnage de Mathilde


Le personnage de Mathilde, interprété par Nicole Garcia, a été créé tardivement par Claire Simon. Alors que la réalisatrice était à la Gare du Nord en repérage, la vendeuse du magasin Agatha lui a raconté qu'une femme gravement malade venait tous les jours pour acheter des bijoux : "Je n'ai jamais vu cette femme mais le récit de la vendeuse est resté en moi et le personnage de Mathilde s'est mis à exister dans ce sas qu'est la gare, entre chez elle et l'hôpital, la gare devenant pour elle un monde à part entière, et un autre monde, une nouvelle vie."

Avis de la presse :

  • "Mélancolique et poignant, "Gare du Nord" témoigne de la beauté de l'une des plus grandes gares du monde comme des gens qui la traversent." (Les Fiches du Cinéma - Roland Hélié)


  • "Claire Simon a tout vu, tout compris de cette gare du Nord. Nous nous sommes embarqués, fascinés, dans son mouvement perpétuel." (Marianne - Danièle Heymann)

  • ""Gare du Nord" offre le vrai plaisir d'un film choral, bien loin des avatars sans personnalité auxquels donne désormais lieu ce genre dévoyé." (Positif - Jean-Dominique Nuttens)

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site