Vous êtes ici

"Mandela : Un long chemin vers la liberté"

Projection du film "Mandela : Un long chemin vers la liberté" de Justin Chadwick le mardi 28 janvier 2014 à 20h30 et le mercredi 29 janvier 2014 à 14 heures. Tarifs : 5€ / 4€ (adhérent)


Fiche du film :
Drame biographique britannique, sud-africain
Durée : 2h19min
Réalisé par Justin Chadwick
Avec Idris Elba, Naomie Harris, Tony Kgoroge

L'histoire :
Né et élevé à la campagne, dans la famille royale des Thembus, Nelson Mandela gagne Johannesburg où il va ouvrir le premier cabinet d'avocats noirs et devenir un des leaders de l'ANC.
Son arrestation le sépare de Winnie, l'amour de sa vie qui le soutiendra pendant ses longues années de captivité et deviendra à son tour une des figures actives de l'ANC.


À travers la clandestinité, la lutte armée, la prison, sa vie se confond plus que jamais avec son combat pour la liberté, lui conférant peu à peu une dimension mythique, faisant de lui l'homme clef pour sortir son pays, l'Afrique du Sud, de l'impasse où l'ont enfermé quarante ans d'apartheid. Il sera le premier Président de la République d'Afrique du Sud élu démocratiquement.

Anecdotes sur le film :

L'élu
Avant qu'Un long chemin vers la liberté ne soit publié en 1995, Nelson Mandela avait fait lire le manuscrit au producteur Anant Singh : "Ça m'a pris le weekend et je lui ai immédiatement dit : 'il y a de quoi en faire un film considérable, je dois le faire !'" Deux mois plus tard, quand le livre a été publié, les offres arrivèrent d'Hollywood en abondance et la surenchère commença. Singh revient sur ce que Mandela lui avait alors déclaré : "C'est une histoire sud-africaine, c'est toi qui doit la raconter". C'est donc le leader en personne qui a cédé au producteur les droits d'adaptation tant convoités : "Tout ce que j'ai pu lui offrir en retour était la promesse de faire un film dont il serait fier."

16 ans ferme


Le producteur Anant Singh ne souhaitait pas faire appel à un scénariste sud-africain par souci d'impartialité. Il a donc demandé au scénariste anglais William Nicholson d'adapter les mémoires de Nelson Mandela. 16 années ont été nécessaires pour venir à bout de ce travail colossal : "C'était une expérience plutôt terrifiante. Je sentais le poids d'une énorme responsabilité : il fallait que je la raconte bien sans passer à côté de l'histoire. On peut aussi avoir peur d'offenser les gens, d'omettre des faits, de donner une fausse image de toutes ces personnes qui ont vécu cette période, parfois sacrifié leur vie ou tout au moins une grande partie", explique Nicholson.

La Grande évasion


Mandela : Un long chemin vers la liberté est directement adapté des mémoires du leader sud-africain. Ces dernières ont été rédigées et sont sorties durant son incarcération. Ses codétenus ont joué un rôle déterminant dans la parution de cet ouvrage. Ils s'occupaient de relire, condenser les 600 pages de la version finale en seulement 50 et faire sortir le livre clandestinement de prison.

Pas besoin d'audition
Idris Elba a été choisi pour incarner Nelson Mandela grâce à ses rôles dans la série Sur écoute (où il campait un redoutable gangster) et le téléfilm Quelques jours en avril qui retrace le génocide rwandais.

Avis de la presse :


- « Classique biopic ? Certes, mais porté par une conviction et une énergie magnifiques. Le réalisateur (...) a de surcroît trouvé l'interprète idéal  : Idris Elba (...). Il en va de même pour Naomie Harris (...). Grâce à ces deux comédiens, le récit trouve son équilibre, et sa passion. » (TéléCinéObs - François Forestier)

  • « Idris Elba, ahurissant de vérité, prête ainsi ses traits à Mandela tandis que Naomie Harris est tout aussi époustouflante dans le rôle de Winnie. Leurs prestations, très justes, justifient à elles-seules la vision du film. » (20Minutes - Caroline Vié)

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site