Vous êtes ici

Kamel El Abbouni : salut l'ami !

C'est en ce début de mois d'août que nous apprenions la disparition, après de longs mois de combat contre la maladie, de notre ancien et jeune animateur, Kamel El Abbouni


S'il n'est pas resté très longtemps parmi nous (à peine deux années), Kamel aura marqué son passage avec sa personnalité incontestée et ses convictions citoyennes. Son engagement au sein de la M.J.C. a pris corps après qu'il ait quitté le Collège Le Chapitre où il bénéficiait d'un statut d'aide-éducateur au sein de l'éducation nationale. Grâce aux encouragements de son chef d'établissement, Jean-Marie Clère, Kamel a rejoint la dynamique conduite par la M.J.C. et confiée à Danielle Bénas dans le cadre du C.L.A.S. autour du très gros projet "Code des Droits et Devoirs des Adolescents). Cette action a vu la participation de jeunes collégiens et lycéens (A.Antoine) autour des questions d'éducation liées à l'apprentissage et l'exercice d'une citoyenneté active.
Et c'est à la fin de son contrat que Kamel s'est vu proposer un poste d'animateur au sein de la M.J.C.

http://mjc.chenove.net/lire-410.html


Son profil est clairement orienté sur un travail en direction des jeunes adolescents(es) avec en particulier l'organisation et le suivi des pratiques culturelles de ces jeunes, à partir du Hip/hop et de la vidéo, la mise en réseau des initiatives culturelles dans le cadre des cultures urbaines, le soutien et l'animation du Conseil d'Initiative des Jeunes (C.I.J.) ainsi que la participation aux différents dispositifs animés par la M.J.C. toujours en direction des jeunes.
Un grand et beau profil de poste que Kamel a parfaitement honoré durant son passage à la M.J.C.

Parmi toutes les missions assumées par Kamel, l'organisation d'un grand Forum-Jeunes conduit en partenariat avec Dominique Bondu, sociologue et formateur de l'I.R.T.E.S.S., sur les relations (parfois-souvent difficiles) entre les jeunes des quartiers populaires et les différentes institutions.

Ses qualités d'entraînement des jeunes Bonbis, ses profondes convictions dans l'acte d'éducation et la responsabilisation des jeunes ont été déterminantes dans la réussite de cette initiative qui a vu une très belle participation : jeunes, adultes, responsables associatifs ainsi que l'ensemble des partenaires en charge des politiques publiques en direction de la jeunesse.

Cette inclination dans le champ éducatif conduira Kamel El Abbouni à se présenter au concours de recrutement de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (P.J.J.) auquel il fut très brillamment reçu. Dès lors, il décide de nous quitter, en mai 2001, pour s'engager dans une nouvelle activité professionnelle relative à l'éducation spécialisée.

La Présidente de la M.J.C., Chantal Chapuilliot, le Directeur, Marc Kanhye ainsi que les membres du Conseil d'Administration qui l'ont connu, ses anciens collègues et son ancien directeur, Gaby Blondaux, garderont en mémoire de ce jeune professionnel l'image d'un être attachant, convaincu, généreux et surtout disponible pour chaque jeune qu'il a su accompagner.

A son épouse, ses deux petites filles et ses proches, "la famille M.J.C." adresse ses condoléances les plus sincères ainsi que l'assurance d'une estime renouvelée.

Dans la même rubrique

Rechercher sur le site