Vous êtes ici

Avec Pierre Desroches disparaît une figure historique de la M.J.C.

Pierre Desroches dit "Yoyo" pour ses nombreux amis vient de disparaître à l'âge de 73 ans. Ce pillier de la M.J.C. s'est particulièrement investi dès le début au sein du Conseil d'Administration mais aussi au sein du Conseil de Maison.


Pierrot (c'était son deuxième petit nom) ne faisait pas les choses à moitié. Il s'est, comme d'autres, beaucoup battu pour que la M.J.C. puisse bénéficier de nouveaux locaux, rencontrant et "ferraillant" avec les élus locaux de l'époque (1972/1973) pour plaider en faveur de notre association. Militant syndical (comité d'entreprise de la C.A.F.) et associatif très actif, Pierre Desroches était également très engagé dans l'animation à l'époque de la baraque rue Edouard Herriot : soirées cabaret, rallyes voitures, sorties photographiques, sorties plein-air en canoé-kayak, séjours à la neige ou à la montagne dont beaucoup de jeunes ont pu bénéficier dès l'instant où Pierrot était un rare bénévole à disposer d'une voiture.


Véritable boute-en-train, on a pu apprécier ses grandes qualités humaines teintées de beaucoup d'humour - mais pas que - lorsque nous avions la chance de le défier soit au ping-pong, soit au tennis. Passionné par la chanson française à texte, Pierrot nous fit découvrir plein d'auteurs tels Maurice Fanon, Caura Vaucaire, Colette Magny, Anne Vanderlove, Georges Chelon, Giani Esposito, Julien Clerc, Marc Ogeret, Léo Ferré sans oublier nos cousins Québecqois Félix Leclerc, Beaudommage, Gilles Vigneault et tant d'autres. Pierrot était ouvert sur tout, sur la vie, sur le monde, sur la politique, sur la société. Toujours prêt à relever des défis, notre ami s'était lancé, il y a quelques années, dans l'écriture de ses mémoires. Sorte d'autobiographie lui permettant de passer en revue ses différents parcours souvent heureux parfois moins chanceux.


Nous garderons de Pierre Desroches l'image d'un humaniste dévoué à l'intérêt général et très enclun à l'altérité. Acteur plutôt que spectateur, notre ami Pierrot s'en est allé discrètement, comme le font tous les artistes qui cèdent leur place dans cette immense pièce que représente la Comédie humaine. Salut Pierrot, tu resteras dans nos coeurs. Et toute la famille M.J.C., peinée, gardera de toi une immense estime.





Dans la même rubrique

Rechercher sur le site