Vous êtes ici

"Ôtez-moi d'un doute"

Projection du film "Ôtez-moi d'un doute" de Carine Tardieu le mardi 24 octobre 2017 à 20h30 (séance unique). Tarifs : 5€50 / 4€50 (adhérent).


Fiche du film :
Comédie française de Carine Tardieu
Avec François Damiens, Cécile de France, André Wilms
Durée : 1h40 min.

L'histoire :
Erwan, inébranlable démineur breton, perd soudain pied lorsqu'il apprend que son père n'est pas son père.
Malgré toute la tendresse qu'il éprouve pour l'homme qui l'a élevé, Erwan enquête discrètement et retrouve son géniteur : Joseph, un vieil homme des plus attachants, pour qui il se prend d'affection.
Comme un bonheur n'arrive jamais seul, Erwan croise en chemin l'insaisissable Anna, qu'il entreprend de séduire.


Mais un jour qu'il rend visite à Joseph, Erwan réalise qu'Anna n'est rien de moins que sa demi-soeur. Une bombe d'autant plus difficile à désamorcer que son père d'adoption soupçonne désormais Erwan de lui cacher quelque chose...

Quelques anecdotes sur le film :

L'idée du film
Carine Tardieu revient sur l'idée de départ du film :
"Elle m'a été inspirée par le récit d'un ami : à la mort de sa mère, ce Breton d'une cinquantaine d'années apprend que son père n'est pas son père. Il encaisse la nouvelle et engage un détective qui, après quelques mois de recherches, retrouve son père biologique, un vieil homme qui habite, lui-aussi, en Bretagne. Père et fils se prennent d'emblée d'affection l'un pour l'autre et nouent une relation très forte, à l'insu du premier père. Aujourd'hui, et pas mal de rebondissements plus tard, mon ami a désormais deux pères. J'ai trouvé son histoire tellement bouleversante que je lui ai demandé l'autorisation de m'en inspirer."

Le choix des acteurs


Carine Tardieu revient sur ses choix concernant les comédiens principaux d'Ôtez-moi d'un doute :
"Arrivée au choix de l'interprète, François Damiens s'est vite imposé : il est l'un des rares de sa génération qui ait à la fois un physique imposant et une fragilité presque enfantine. Pour Anna, je voulais une actrice qui dégage une force apparente, une virilité disons... « érotique », une certaine maturité aussi : elle devait pouvoir affronter Erwan. Et puis j'avais depuis très longtemps envie de travailler avec Cécile de France. Ces-deux là se ressemblent au fond : Anna, comme Erwan, se veut maître de ses émotions, mais elle est évidemment bien plus fragile qu'elle n'en a l'air, tout comme Alice de Lencquesaing qui joue Juliette, et qui est à mon avis l'une des meilleures actrices de sa génération. Je me souviendrais toujours de l'enthousiasme de mes collaborateurs ainsi que des autres comédiens lorsque je leur ai annoncé qu'André Wilms avait accepté le rôle de Joseph.


Cécile entre autres, rêvait de travailler avec cet acteur aussi à l'aise sur les planches que chez Kaurismaki, et François est immédiatement tombé sous son charme, ce qui a sans aucun doute participé à nourrir leur complicité à l'image. Pour le rôle de Bastien, j'avais envie d'un acteur porteur d'une image disons plus « populaire » : Guy Marchand est une figure incontournable du cinéma et de la télévision, j'ai l'impression d'avoir grandi avec lui, si bien qu'il était simple pour moi de l'imaginer dans le rôle du père d'adoption d'Erwan, celui qui a toujours été là... Quant à Esteban, je l'avais repéré dans le dernier film de mon amie Solveig Anspach « L'effet Aquatique », dans lequel il incarnait un caissier irrésistible de drôlerie."


Inspiration


Carine Tardieu se confie au sujet de ses inspirations pour Ôtez-moi d'un doute :
"J'ai un amour très ancien pour Pierre Richard ! Entre deux Claude Sautet, j'ai été nourrie, entre autres, aux films de Gérard Oury et Francis Veber : « La Carapate », « Les Compères », font partie de mes références en termes de comédie. À un moment dans « Ôtez-moi d'un doute », le regard atterré que porte François Damiens sur le personnage incarné par Esteban me fait irrésistiblement penser à celui de Depardieu sur Pierre Richard dans « La chèvre » : c'est pour moi assez jubilatoire !"

Avis de la presse :

  • "Il est rare, très rare même, que le cinéma français à vocation populaire aborde le grand sujet de la famille en évitant les poncifs psychologiques et le chantage aux grands sentiments. Gloire soit rendue à Carine Tardieu." (Marianne - Olivier De Bruyn)


  • "Le film de Catherine Tardieu profite de la belle alchimie entre des comédiens en état de grâce." (Culturebox - France Télévisions - Pierre-Yves Grenu)

  • "Une comédie d'auteur attachante sur la fragilité des liens familiaux. Carine Tardieu réussit une oeuvre sans doute mineure mais bien supérieure à la moyenne des productions hexagonales optant pour le même genre." (aVoir-aLire.com - Gérard Crespo)

  • "Le couple inédit formé par Cécile De France et François Damiens est l'atout majeur de ce joli conte des origines tonique et encourageant, où le réel refuse de se faire oublier et où le retour du refoulé est cinglant." (Bande à part - Isabelle Danel)

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site