Vous êtes ici

"Au revoir là-haut"

Projection du film "Au revoir là-haut" de Albert Dupontel le mardi 5 décembre 2017 à 20h30 et mercredi 6 décembre 2017 à 14 heures. Tarifs : 5€50 / 4€50 (adhérent).


Fiche du film :
Film français d'Albert Dupontel - Comédie dramatique
Durée :1h 57min
Avec : Nahuel Perez Biscayart, Albert Dupontel, Laurent Lafitte, Niels Arestrup, Émilie Dequenne et Mélanie Thierry

L'histoire :
Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire..

Quelques anecdotes sur le film :

Un Goncourt à l'écran


Au revoir là-haut est l'adaptation du roman homonyme de Pierre Lemaitre, récompensé par le Prix Goncourt en 2013.

Genèse du projet
Albert Dupontel explique la genèse du projet "Au revoir là-haut" :
"En plus de mon énorme plaisir de lecteur, je trouvais le livre extrêmement inspirant. J'y ai vu un pamphlet élégamment déguisé contre l'époque actuelle. Tous les personnages me paraissaient d'une modernité confondante. Une petite minorité, cupide et avide, domine le monde, les multinationales actuelles sont remplies de Pradelle et de Marcel Péricourt, sans foi ni loi, qui font souffrir les innombrables Maillard qui eux aussi persévèrent à survivre à travers les siècles. Le récit contenait également une histoire universelle, dans le rapport d'un père plein de remords, à un fils délaissé et incompris. Et enfin, l'intrigue de l'arnaque aux monuments aux morts créait un fil rouge donnant rythme et suspens au récit."


Tous ces éléments ont fait que pour la première fois pour moi une adaptation me paraissait faisable et judicieuse. De surcroit le livre de Pierre Lemaitre est un véritable mode d'emploi pour un scénario tant son écriture est visuelle et ses personnages parfaitement définis psychologiquement, le tout dans une narration aux rebondissements continus."


13 versions
Albert Dupontel a révélé que la version du scénario qui a été utilisée pour le tournage a été la 13ème ! La version 0 a été écrite en 3 semaines ; le cinéaste a ensuite eu 2 rendez-vous avec l'auteur Pierre Lemaitre, notamment pour discuter du dénouement de l'histoire. Dupontel a en effet changé la fin par rapport au livre, le tout avec l'aval de l'écrivain.

La révélation Nahuel Perez Biscayart


Albert Dupontel a découvert le comédien Nahuel Perez Biscayart, révélé depuis dans 120 battements par minute, lors d'un casting en juillet 2015 : "Dès le premier contact, j'ai senti qu'il y avait là un Edouard Péricourt. Son regard, sa façon de bouger, sa mine impertinente et ironique, tous les indices étaient là. J'ai été bluffé par sa maturité, la constance de son travail, son absolue rigueur sur le plateau. Il a fini par condenser tout son personnage dans son regard. Je n'avais plus qu'à le filmer", confie le réalisateur.

Avis de la presse :

  • "Albert Dupontel a peut-être réalisé l'un des plus beaux films de l'année." (20Minutes - Caroline Vié)


  • "Dans "Au revoir là-haut", tout respire la réflexion, la créativité, la recherche, en deux mots : le travail d'ampleur et la créativité sans bornes." (Bande à part - Anne-Claire Cieutat)

  • "Une adaptation du Prix Goncourt de Pierre Lemaitre fidèle à l'esprit du livre, où Dupontel, à son meilleur, donne libre cours à son esprit anar et rebelle, dans une sorte de Grand Guignol horrifique et grotesque." (Le Dauphiné Libéré - Jean Serroy)

  • "Vu le succès du livre (450.000 exemplaires), le défi était de taille. Albert Dupontel le relève avec panache. C'est un film enthousiasmant, spectaculaire, traversé par une conviction d'airain : le cinéma est porteur de vérité. Celle du coeur des hommes." (Le Nouvel Observateur - François Forestier)

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site