Vous êtes ici

"La Ch'tite famille"

Projection du film "La Ch'tite famille" de Dany Boon le mardi 27 mars 2018 à 20h30 et mercredi 28 mars 2018 à 14 heures. Tarifs : 5€50 / 4€50 (adhérent).


Fiche du film :
Comédie française de Dany Boon
Durée : 1h47 min.
Avec Dany Boon, Laurence Arné, François Berléand, Valérie Bonneton, Line Renaud

L'histoire :
Valentin D. et Constance Brandt, un couple d'architectes designers en vogue préparent le vernissage de leur rétrospective au Palais de Tokyo. Mais ce que personne ne sait, c'est que pour s'intégrer au monde du design et du luxe parisien, Valentin a menti sur ses origines prolétaires et ch'tis. Alors, quand sa mère, son frère et sa belle-soeur débarquent par surprise au Palais de Tokyo, le jour du vernissage, la rencontre des deux mondes est fracassante. D'autant plus que Valentin, suite à un accident, va perdre la mémoire et se retrouver 20 ans en arrière, plus ch'ti que jamais !

Quelques anecdotes sur le film :

Naissance d'une idée


Dany Boon a toujours toujours revendiqué ses racines et son identité Ch'ti, ce milieu provincial et modeste dans lequel il a grandi. Pour donner naissance à La Ch'tite famille, le cinéaste s'est posé la question suivante : "Et si, en arrivant à Paris, j'avais écouté les mauvais conseils de certains producteurs, qui me recommandaient d'oublier là d'où je venais et de gommer mon accent. Un peu comme si on avait dit à Raimu ou Fernandel de mettre de côté leurs racines méridionales ! Partant de là et ayant une formation de dessinateur en arts graphiques, j'ai imaginé les mésaventures d'un designer (mon personnage de Valentin) qui aurait honte de son milieu d'origine et s'inventerait une autre destinée, jusqu'au jour où ses mensonges finiraient par le rattraper... Et puis en 2016, on a ajouté un autre élément : le fait qu'un autre mensonge se greffe à cette base, celui du frère qui a besoin d'argent pour sauver sa ferme bio et monte à Paris retrouver Valentin en prétendant organiser un anniversaire surprise pour leur mère..."

Un projet de longue date


L'idée de La Ch'tite famille date du début des années 2010. Cette année-là Dany Boon avait dit à Line Renaud qu'ils allaient de nouveau travailler ensemble dans la même région. Chaque année depuis, la comédienne lui demandait : "Alors, c'est pour quand ?". Boon se rappelle avoir plusieurs fois reporté les choses tout en continuant à travailler sur différentes versions du scénario et en développant d'autres films entre temps comme RAID dingue qui est une comédie d'action. Il explique :
"J'ai eu envie pour le film d'après de revenir à quelque chose de plus familial, de plus intime et sans doute de plus personnel... J'ajoute que La Ch'tite famille est le deuxième film que j'écris avec Sarah Kaminsky qui est une auteure avec qui je m'entends merveilleusement. Nous nous complétons parfaitement. Notre ping-pong nous fait gagner du temps : nous passons des journées entières à écrire, du matin au soir sans nous en rendre compte. La première version du scénario était prête en deux mois, là où j'aurais mis six mois seul..."

Le "méchant"
François Berléand joue le personnage du beau-père qui est considéré comme le "méchant" de l'histoire. Le comédien habitué à ce genre de rôle précise néanmoins qu'il serait réducteur de l'associer uniquement à cette fonction de "bad guy". Berléand explique : "A chaque fois que je joue un « méchant », je m'attache à n'en voir que les qualités ! Or les qualités de cet homme, c'est d'abord qu'il a placé de l'argent dans la société montée par sa fille Constance et son mari Valentin et qu'à un moment, il attend un retour sur investissement, ce qui est bien normal. Ensuite, quand les choses virent à la catastrophe, il envisage tout pour sauver la boîte sur laquelle il a misé et à partir de là, ça vire carrément à la catastrophe puisqu'il renverse son gendre, le rend amnésique et fait ressurgir en plus son terrible accent Ch'ti ! Mais au départ, ce beau-père n'est pas un méchant : il le devient au fur et à mesure des événements..."

Avis de la presse :


  • "Boon livre ici son film le plus personnel, avec lequel il a retrouvé plusieurs complices (Line Renaud, Guy Lecluyse, Valérie Bonneton), qui n'hésitent pas à forcer les traits de leurs personnages. Mention spéciale à la belle partition de Laurence Arné." (Direct Matin - la rédaction)

  • "Dany Boon construit un film qui fleure bon l'esprit de famille et l'amour du terroir. Et si la barque de l'épaisseur comique apparaît un peu chargée au départ, elle se déleste progressivement du poids inutile pour tracer la voie d'une comédie riche de sourires, et riche aussi de sentiments. Retour réussi !" (Le Dauphiné Libéré - Jean Serroy)

  • "Dany Boon retrouve une force et une poésie comiques quelque peu diluées après « Bienvenue chez les Ch'tis »" (L'Humanité - Michaël Mélinard)

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site