Vous êtes ici

"Bienvenue à Pékin"

Dans le cadre des vacances d'automne, projection du film "Bienvenue à Pékin" de Christopher Jenkins le mardi 30 octobre 2018 à 17h30 (séance unique). Tarifs : 3€50 (enfants) / 4€50 (adultes)


Fiche du film :
Film d'animation, comédie américain / chinois
Avec les voix d'Éric Antoine, Jim Gaffigan, Zendaya
Durée : 1h31 min.

L'histoire :
Peng est un jars casse-cou, farceur et dragueur. A force d'acrobaties pour épater les jolies oies, il se blesse et doit renoncer à partir avec les oies pour leur grande migration annuelle.
Il rencontre alors Chao et Chi, deux petits canetons, également séparés de leur groupe. Aucun ne peut voler ? Qu'importe, ils décident de partir tous les trois, à travers toute la Chine, pour une grande migration... à pied !


Chao et Chi se font un malin plaisir à taquiner Peng, qui découvre bien malgré lui les inconvénients d'un voyage avec des petits canetons facétieux ! Les péripéties et les blagues ne vont pas manquer lors de cette expédition à pied très mouvementée !

Quelques anecdotes sur le film :

Un grand nom de l'animation
"Destination Pékin !" est le premier long métrage réalisé par Christopher Jenkins. Ce dernier a par le passé principalement oeuvré dans le domaine des effets visuels via des titres très célèbres comme Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, La Petite sirène, La Belle et la Bête, Aladdin, Le Roi lion, Le Bossu de Notre-Dame ou encore Hercule.

Une première


Avec Destination Pékin !, le magicien-humouriste Éric Antoine prête pour la première fois sa voix à un personnage d'animation. Il explique : "C'est beau une première fois : on s'en souvient toujours ! (Rires) C'est parfois douloureux, j'en conviens, mais en même temps, c'est beau – il y a là de l'innocence et une maladresse aussi qui est intéressante. Le deuxième jour, on se la raconte un peu, les jours suivants, un peu moins, et puis après, c'est le métier qui rentre : c'était très formateur et j'ai d'ailleurs beaucoup appris."

Coller à l'anglais


Comme, au départ, les voix sont en anglais, une des principales difficultés pour Éric Antoine a été de coller au rythme de la langue. Le magicien-humosiste se rappelle : "C'est d'autant plus difficile que l'anglais en général est plus court pour évoquer une pensée que le français. En français, nous utilisons beaucoup de mots, nous faisons de longues phrases, nous sommes un peu verbeux ! Et puis, il y a des mots anglais dont on n'a pas les équivalents. C'est ça qui est intéressant : trouver l'équivalent de la pensée avec un mot qui n'ait pas le même sens. C'est assez joyeux d'autant que cela rejoint mon métier d'humoriste et d'auteur. J'écris beaucoup et trouver tout d'un coup un virage qui n'était pas dans la bande-rythmo est jouissif. Ce sont là des moments ludiques intellectuellement."

Avis de la presse :


  • "Réalisée en 3D, cette odyssée est aussi palpitante que frénétique" (Le Figaro - La Rédaction)

  • "Bref, à l'heure où Pixar rabâche un peu ("Les Indestructibles 2"), ce dessin animé tous publics vaut vraiment le détour." (Positif - Bernard Génin)


  • "On passe un vrai bon moment (même en tant que parent) devant les aventures un brin débridées de ce road-movie à plumes et à poils : le héros est gentiment agaçant, le méchant chat franchement tordu, les décors dépaysants et les rebondissements désopilants." (Le Journal du Dimanche - Barbara Théate)

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site