Vous êtes ici

"Jiburo"

Dans le cadre de l'action "Générations Ciné", projection du film "Jiburo" de Lee Jung-hyang le vendredi 25 octobre 2019 à 14 heures. Tarification spéciale familles : 2€ (enfants) / 3€ (adultes) grâce à l'appui des chèques de réduction "Passeurs d'Images"

Important : En première partie de la projection sera proposée une création intergénérationnelle mise en place par différentes structures locales (Accueil Liberté, Foyer Mutualiste du Mail, Accueil de loisirs du Plateau, Maison des Aînés, MJC-CS), avec l'appui de 3 musiciens de l'Ecole Supérieure de Musique de Bourgogne Franche-Comté.
Plus d'infos sur cette démarche : http://www.mjc.chenove.net/lire-2146.html


Fiche du film :
Comédie dramatique sud-coréenne de Lee Jung-hyang
Avec Yoo Seung-ho, Eul-boon Kim, Hyo-hee Dong
Durée : 1h27 min.

L'histoire :
Pour les vacances, Sang-woo est contraint d'aller à la campagne chez sa grand-mère qu'il ne connaît pas. Mordu de jeux vidéo et de super-héros, ce jeune citadin doit apprendre à s'adapter à cette vie en pleine nature et à cohabiter avec cette vieille femme aussi lente qu'une tortue...




Quelques anecdotes sur le film :

Hommage
Jiburo est le deuxième long-métrage de Lee Jung-hyang, mais ce scénario existait avant celui de Art Museum by the Zoo, son premier film. Lors de l'écriture, elle avait en mémoire l'amour sans borne qu'elle avait reçu de sa grand-mère. Cette grand-mère n'est plus vivante, mais le film est là pour lui rendre hommage.

Séparation déchirante


La réalisatrice explique qu'il a été très dur de se séparer de la vieille dame qui interprète la grand-mère. "Plus le tournage avançait et plus cela m'inquiétait... Cette femme, qui vivait seule depuis très longtemps, a vu soudainement un grand nombre de personnes s'immiscer dans sa vie la plus intime. Je me demandais donc comment elle allait réagir quand l'équipe partirait et qu'elle se trouverait de nouveau seule. Le tournage a été assez pénible sur la fin et j'avais peur qu'elle tombe malade. Le jour où toute l'équipe est partie, beaucoup de larmes ont coulé de part et d'autre."

Ironie du sort


Qui aurait pu penser qu'une personne n'ayant jamais vu un seul film devienne elle-même star de cinéma ? Eul-boon Kim, la vieille femme qui incarne la grand-mère de Sang-Woo dans le film était tranquillement en train de se promener près de chez elle quand la réalisatrice, l'a rencontré. Elle lui a offert le rôle alors que la vieille femme n'était jamais allée au cinéma. Aujourd'hui Eul-boon Kim est devenue la star de cinéma la plus âgée de Corée.

Jiburo fait le tour du monde


Célébré aux quatre coins du monde, le film a participé a plus d'une dizaine de festivals internationaux. Ainsi, Jiburo a été sélectionné en compétition officielle au festival du film de Toronto; au Festival Ecrans Junior de Cannes, au Festival International du Film de la Rochelle et au Festival du Film de Paris. Il a obtenu le Prix spécial du Jury au Festival de San Sebastian ainsi que celui du Meilleur film et Meilleur scénario aux Golden Bell (les César coréens).

Avis de la presse :

  • "A mi-chemin entre la fiction et le documentaire, au travers d'une description minutieuse et authentique d'un milieu rural, " Jiburo " est une réflexion pertinente sur la fracture d'un monde dont les rythmes et les aspirations divergent." (Le Figaroscope - Dominique Duthuit)


  • "(...) Chronique quotidienne de petits gestes et de situations banales, c'est aussi le portrait d'une société où les individus ont perdu l'habitude de se parler surtout quand ils appartiennent à des mondes différents." (Positif - Hubert Niogret)

  • "Il se dégage de " Jiburo " une émotion à la fois authentique, pudique et joliment farouche." (TéléCinéObs - Xavier Leherpeur)

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site