Vous êtes ici

"Adieu monsieur Haffmann"

Projection du film "Adieu monsieur Haffmann" de Fred Cavayé le mardi 22 février 2022 à 20h30 (séance unique). Tarifs : 5.50€ / 4.50€ (adhérents MJC).
Important : Pass' Sanitaire obligatoire.

Fiche du film :


Drame, historique de Fred Cavayé
Durée : 1h56 min
Avec Daniel Auteuil, Gilles Lellouche, Sara Giraudeau

L'histoire :
Paris 1941. François Mercier est un homme ordinaire qui n'aspire qu'à fonder une famille avec la femme qu'il aime, Blanche. Il est aussi l'employé d'un joaillier talentueux, M. Haffmann. Mais face à l'occupation allemande, les deux hommes n'auront d'autre choix que de conclure un accord dont les conséquences, au fil des mois, bouleverseront le destin de nos trois personnages.

Quelques anecdotes sur le film :

  • Des planches au grand écran


    Adieu Monsieur Haffmann est l'adaptation de la pièce du même nom de Jean-Philippe Daguerre, qui a remporté 4 Molières en 2018 : trois prix d'interprétation et le prix du meilleur spectacle du Théâtre Privé.

  • Genèse
    Fred Cavayé et Jean-Philippe Daguerre sont amis depuis plus de 20 ans. Cavayé souhaitait dresser le portrait de collaborateurs sous l'Occupation. Il a pris des libertés avec la pièce : « je vois la pièce et je découvre que ce n'est pas vraiment le sujet. Je me l'étais raconté tout seul ! Le texte était vraiment formidable mais j'avais envie de l'emmener ailleurs. Ce que Jean-Philippe m'a autorisé à faire en m'offrant toutes les libertés possibles. [...] J'ai donc gardé le point de départ d'Adieu Monsieur Haffmann et fait évoluer les personnages différemment, surtout celui de François ».

  • Filmer le huis clos


    Pour filmer Adieu Monsieur Haffmann, que Fred Cavayé qualifie de « thriller intime », le réalisateur a tourné en scope avec des optiques anamorphiques qui permettent d'avoir du mouvement dans l'image sans bouger la caméra : « le moindre mouvement de caméra me paraissait ostentatoire. Il fallait de la fluidité en restant vraiment avec les personnages, en ne s'intéressant qu'à eux. » Gilles Lellouche avait cependant une appréhension à l'idée de tourner en huis clos : « ce n'est pas l'idée que je me fais du cinéma. Pour moi, un tournage c'est une grande caravane qui se ballade, on change de décors tous les jours, on est mobiles, ça bouge... » Ses partenaires de jeu l'ont aidé à oublier l'aspect claustrophobique du tournage dans un décor quasi unique.

    Avis de la presse :


  • "Une leçon d'histoire subtile et terriblement efficace." (Ouest France - Gilles Kerdreux )

  • "Un huis clos maîtrisé, et trois belles performances de comédiens, Daniel Auteuil, Gilles Lellouche et Sara Giraudeau. " (La Voix du Nord - Christophe Caron)

  • "Fred Cavayé change de registre et d'époque pour ce film noir adapté de la pièce aux quatre Molières qui raconte, dans une mise en scène certes classique mais élégante et tendue, les côtés obscurs de notre histoire comme de l'être humain. " (Le Journal du Dimanche - Barbara Théate)


  • "Entre un Daniel Auteuil impeccable et une Sara Giraudeau tout en nuances, Gilles Lellouche campe Mercier avec ce qu'il faut d'ambiguïté et de violence. " (Le Parisien - La Rédaction)

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site