Vous êtes ici

"La vraie famille"

Projection du film "La vraie famille" de Fabien Gorgeart le mardi 26 avril 2022 à 20h30 (séance unique). Tarifs : 5.50€ / 4.50€ (adhérents MJC).
Important : Port du masque préconisé.


Fiche du film :
Drame de Fabien Gorgeart
Durée : 1h42 min
Avec Mélanie Thierry , Lyes Salem , Félix Moati

L'histoire :
Anna, 34 ans, vit avec son mari, ses deux petits garçons et Simon, un enfant placé chez eux par l'Assistance Sociale depuis l'âge de 18 mois, qui a désormais 6 ans. Un jour, le père biologique de Simon exprime le désir de récupérer la garde de son fils. C'est un déchirement pour Anna, qui ne peut se résoudre à laisser partir celui qui l'a toujours appelée « Maman ».

Quelques anecdotes sur le film :

Puiser dans son vécu


La Vraie famille est le second long métrage de Fabien Gorgeart après "Diane a les épaules" (2017). Cette histoire prend sa source dans l'enfance du réalisateur. Lorsqu'il était petit, sa famille a accueilli un enfant qui est resté chez eux de dix-huit mois à six ans, comme dans le film. Il explique :

"Dans mes courts-métrages, j'explorais la question du lien. Puis, quand je me suis attelé à mon premier long, "Diane a les épaules", il m'est apparu que je pouvais faire un pas de côté : j'y racontais l'histoire d'une femme qui porte un enfant pour d'autres et qui va devoir s'en séparer."


"Pour Diane, le contrat est tacite : porter cet enfant est une mission ; elle décide qu'il ne sera pas le sien. Dans "La Vraie famille", accueillir et élever ce petit garçon est un travail, mais Anna le considère comme son fils. Ces deux films fonctionnent donc en miroir, tels deux doubles inversés."
"Ma mère, elle, n'avait peut-être pas mesuré l'implication émotionnelle de cette fonction particulière. Le seul conseil qu'elle a reçu des assistantes familiales était : « Aimez cet enfant, mais ne l'aimez pas trop ». Le fait est que cette expérience nous a tous beaucoup marqués dans la famille."


Un enfant placé
Au début du film, Fabien Gorgeart a instauré un petit suspense concernant Simon, que l'on pourrait penser malade. Ce n'est qu'à la douzième minute que l'on comprend qu'il est placé : "Cette incertitude est pensée pour placer le spectateur dans cette famille qu'il ne connaît pas. Comme dans la vie, vous rencontrez des gens sans posséder toutes les clés. Je voulais qu'on rentre dans cette cellule familiale et qu'on en comprenne la structure pas à pas. Cette photo de famille se précise petit à petit. D'une manière générale, je voulais qu'on comprenne que Simon y tient une place à part."

Castings des 3 acteurs principaux
Fabien Gorgeart avait écrit "Diane a les épaules" pour tous les comédiens qui y jouent. Avec "La Vraie famille", le cinéaste a voulu faire le contraire. Il a travaillé avec les directrices de casting Christel Baras et Marine Albert qui lui ont permis de rencontrer les acteurs :
"Mélanie a une grande technique tout en sachant rester très naturelle, ce qui correspondait bien à ce film, où la facture sophistiquée devait aussi s'accorder à quelque chose de plus évident."
"Lyes Salem, j'ai eu un coup de foudre pour lui. Son personnage était moins construit que celui de Mélanie et j'ai eu envie de l'étoffer après nos échanges."


"Rencontrer Félix Moati m'a donné envie de le filmer. Je savais qu'il pouvait apporter un capital sympathie nécessaire, qui permettait qu'on ne rejette pas le personnage d'Eddy. Et Félix a été super avec les enfants sur le plateau"
, se souvient le metteur en scène.

Avis de la presse :

  • "La Vraie famille est un film merveilleux, sans aucune fausse note : souvent déchirant, mais parfois aussi très drôle, lumineux, toujours subtil." (Le Parisien - La Rédaction)

  • "Un film bouleversant autour d'une mère et d'un enfant qu'elle doit rendre à son père biologique. Mélanie Thierry trouve son plus beau rôle dans ce film sensible." (20Minutes - Caroline Vié)


  • "Fabien Gorgeart s'empare d'un souvenir d'enfance et le transforme en un mélodrame chavirant, où l'artifice revendiqué et l'émotion vraie s'affrontent dans un captivant face-à-face." (Bande à Part - Anne-Claire Cieutat)

  • "La Vraie Famille compose entre l'amour dévorant de la mère de substitution (Mélanie Thierry, ultrasensible) et la revendication légitime du père biologique de l'enfant (Félix Moati, sympathique). À grand déchirement, grandes émotions." (Dernières Nouvelles d'Alsace - Nathalie Chifflet)

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site