Vous êtes ici

Concert Jazz oriental "Senem Diyici 4tet"

Dans le cadre du festival des Nuits d'Orient, la MJC de Chenôve a le plaisir d'accueillir une formation exceptionnelle qui associe Jazz et musique turque. Une mosaïque étonnante, actuelle et loin des clichés folkloriques, servie par des musiciens talentueux.
Tarifs : 4 € (adhérents MJC) / 6 € (autres).
Réservation conseillée auprès de la MJC.

Composition du groupe :

  • Senem Diyici : chant / percussions
  • Alain Blesing : guitares / luths traditionnels
  • Philippe Botta : saxophones /flûtes
  • François Verly : percussions


    Née à Istanbul, Senem Diyici, après une carrière reconnue en Turquie dans le domaine des musiques traditionnelles et classiques turques, s'est installée en France en 1982. En 1987 elle rencontre le guitariste de jazz Alain Blesing


    , et cette première collaboration débouchera sur un premier album « Takalar » enregistré en sextette avec entre autres le percussioniste Okay Temiz.
    En 1991, désireuse de revenir à des couleurs plus acoustiques, elle forme le Senem Diyici 4tet : depuis 13 ans, cette formation a donné quelques 600 concerts dans une vingtaine de pays et a enregistré 5 albums, tous distingués par la critique. Ces années d'existence ont
    permis à l'orchestre de se forger une identité musicale forte, ou les couleurs traditionnelles de Turquie viennent se mêler aux expériences les plus folles de l'improvisation contemporaine :
    une rencontre improbable sans cesse au cœur de l'émotion ou Ornette Coleman viendrait s'immerger dans les sables de l'Anatolie.
    Le 4tet prépare pour Novembre 2004 la sortie de son sixième album qui sera enregistré lors des concerts de l'été.

    Extraits de presse :

    Ces quelques extraits illustrent la qualité de cette formation.


    « ...Ce n'est pas une greffe, mais le mélange des eaux et le résultat se situe ailleurs, loin et proche du jazz, proche et loin du chant, près du rêve » Esprit Nomades

    « Depuis près de quinze ans les noms de Senem Diyici et Alain Blesing sont associés au délicat travail de métissage des musiques orientales et occidentales.... Qui tenterait de (les) amener sur les voies du seul exotisme en serait vite pour ses frais...Cette intransigeance, cette honnêteté avec soi-même explique peut être la stabilité d'une formation à quatre qui vient de devenir un sextet » Le Monde

    «Voix magnifique, toute en retenue et en supplication soufflée,... » DNA

    « Croisant subtilement jazz et traditionnel, la chanteuse... nous fait entrevoir de superbes paysages sonores. Rythmes et couleurs au zénith... » Disques Magazine

    « De ce parcours anatolien organisé autour de Trébizonde émerge une musique vive, animée, pétrie d'émotion » Jazz Magazine

    « Loin du jazz, loin du simple chant accompagné, voilà bien l'une des plus saisissantes musiques de chambre de cette fin de siècle » Jazzman

    « En plus de ce timbre exceptionnel, la jeune chanteuse possède un charisme extraordinaire » VSD

    «... probablement ce qui est arrivé de mieux au jazz turc depuis Okay Temiz ... Celle que l'on surnomme déjà la pierre précieuse du Bosphore » Libération

    « D'arabesques aux suaves sinuosités, en tendres nostalgies relayées par de pétillantes danses, l'équilibre est parfait » Télérama

    « Une bouffée de fraîcheur méditerranéenne et une leçon de liberté : l'effacement de l'anecdote derrière l'exigence émotionnelle » Jazz man


  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site