Vous êtes ici

Retour utile sur une initiative citoyenne : Le code des droits et devoirs des adolescents.

Parmi les mesures que doivent prendre les pouvoirs publics suite aux émeutes dans les banlieues en novembre dernier, l'investissement prioritaire dans l'éducation doit constituer la priorité des priorités. Education nationale bien évidemment, mais également éducation populaire en soutenant par exemple les associations de proximité qui ont, comme projet éducatif, celui de permettre aux jeunes de se construire et de devenir des citoyens conscients, éveillés et engagés. C'est un retour sur la création du Code des Droits et Devoirs des adolescents que nous avons choisi de vous présenter et qui aura particulièrement mobilisé, durant la saison 97/98, toute l'équipe d'animation de la M.J.C. en charge du Contrat Local d'Accompagnement Scolaire. A l'époque déjà les cités étaient sensibles !

Regardez le reportage de France 3 Bourgogne concernant le code des droits et des devoirs !


Historique du Code des Droits et Devoirs des adolescents.
Saison 1997/1998



En juin 1997, la ministre de la jeunesse et des sports d'alors, Marie George Buffet, réunit à Paris 70 jeunes représentants d'associations de manière à entamer une série de rencontres devant aboutir aux Etats Généraux de la Jeunesse que convoquera plus tard le Premier ministre, Lionel Jospin.
Parmi la délégation, Manuel Marin, jeune animateur à la M.J.C. et représentant le Conseil local d'Initiative des Jeunes de Chenôve (le C.I.J.).

Une nouvelle vague de violences urbaines perturbe le fonctionnement de certaines structures et divers équipements locaux. L'activité cinéma à la M.J.C. en « prend un coup ». Nous perdrons environ 1000 spectateurs en deux saisons (incivilités dans la salle, dégradation des véhicules sur le parking, peur de sortir le soir, etc.).
Cette situation préoccupe les animateurs et le conseil d'administration décide l'organisation de réunions de quartiers de manière à dialoguer avec les habitants et les jeunes en particulier. Quatre réunions seront animées par les associations membres du collectif local.

La Municipalité, de son côté, accueille très favorablement l'idée d'organiser une semaine sur la Paix, semaine qui sera préparée avec le Mouvement pour la Paix et le collectif d'associations locales qui prendra plus tard le nom de Collectif pour la Paix. Cette semaine réalisée fin janvier 1998 connaîtra un grand succès populaire.

En septembre 1997, le C.A. de la M.J.C. décide, à l'invitation du ministère de la jeunesse et des sports, d'organiser les Rencontres Locales de la Jeunesse. Elles se tiendront à Chenôve (comme sur tout le territoire d'ailleurs) et les M.J.C. des Bourroches et des Grésilles y seront étroitement associées. La DRDJS (son directeur Gérard Bouchou) et la Ville de Chenôve (son adjointe à la culture Isabelle Graptin) s'y investissent tout particulièrement. Cette initiative se déroulera le vendredi 24 octobre 1997 en soirée et accueillera une quarantaine de jeunes. C'est à cette occasion qu'émerge l'idée de réaliser un guide des droits des jeunes ; beaucoup d'entre eux en ayant exprimé le besoin. Le droit n'étant pas enseigné ni à l'école primaire ni dans les établissements secondaires !


Le cycle 97/98 du Contrat Local d'Accompagnement Scolaire (C.L.A.S.) servira de cadre pour travailler à la réalisation de ce guide qui deviendra progressivement le Code des Droits et Devoirs des adolescents. La C.A.F. 21, le F.A.S. et la D.R.D.J.S.en seront les principaux financeurs. La M.J.C. en est le maître d'œuvre. Son directeur recrute, pour conduire le projet, Danielle Bénas qui deviendra, en septembre 1999, coordinatrice des cinq cycles d'animation C.L.A.S. assurés par notre association. Gérard Loth est repéré et sollicité en qualité de bénévole particulièrement investi localement auprès des jeunes fréquentant le soutien scolaire à la médiathèque.

Les 18 élèves ayant décidé de travailler à l'élaboration du Code des Droits et Devoirs proviennent du collège Le Chapitre dirigé par Jean-Marie Clère et qui a très fortement soutenu cette action ainsi que du lycée professionnel A.Antoine dirigé par Elisabeth André. Ces jeunes sont encadrés par des animateurs de la M.J.C. et par trois aides-éducateurs (messieurs El Abbouni, Radi et Drapier).


Le 15 mai 1998, l'équipe d'animation du C.L.A.S. conduit par la M.J.C. organise la valorisation des animations. C'est à cette occasion qu'est présentée la finalisation du travail fait par les élèves sur ce code des Droits et Devoirs. Gérard Loth retrace l'historique de la démarche construite en deux temps, par et avec les jeunes : exposition conçue par les jeunes issus de la diversité culturelle et présentant le pays dont leurs parents sont originaires (France métropolitaine, Maroc, Tunisie, Algérie et Cambodge). Cette exposition fut inaugurée en janvier 1998 à la salle des fêtes de Chenôve dans le cadre de la semaine de Culture de Paix. La deuxième étape est constituée par la création du Guide des Droits et Devoirs qui ambitionne d'inviter chaque jeune à devenir citoyen dans sa ville et dans son établissement scolaire.
C'est à cette occasion que la Municipalité et son député-maire découvrent le formidable travail réalisé et qu'ils souhaiteront encourager et promouvoir.


Le 25 mai 1998, Roland Carraz ainsi que toute son équipe accueillent à l'hôtel de ville un conseil d'administration du collège Le Chapitre. Y seront invités les auteurs et les animateurs du Code des Droits et Devoirs des adolescents. Cette réception se déroule dans la salle du Conseil Municipal en présence de nombreux parents, des responsables de l'Education nationale et des administrateurs de la M.J.C. Le travail réalisé par les 18 jeunes pour la réalisation du Code des Droits et Devoirs est présenté à nouveau tandis qu'un clip vidéo conçu par un autre groupe de jeunes du collège et traitant de la conduite à tenir lorsque l'on emprunte les bus du réseau S.T.R.D.est lui-aussi fortement apprécié. Le député-maire félicite l'ensemble de la communauté éducative ayant travaillé à ce projet et propose de financer l'édition de 1500 codes qui seront diffusés dans tous les établissements scolaires primaires et secondaires dès la prochaine rentrée. Il invite par ailleurs l'ensemble du groupe à venir découvrir l'Assemblée Nationale.



Ce sera chose faite dès le jeudi 4 juin 1998 : tout le groupe se rend au Palais Bourbon. Il y est accueilli par le député-maire, Roland Carraz, mais aussi par le président de l'Assemblée Nationale en personne, Laurent Fabius. Cette journée inoubliable restera un moment assez exceptionnel pour tous les participants.


Vendredi 25 septembre 1998, un bistrot philosophique revient sur la démarche de réalisation de ce Code des Droits et Devoirs des adolescents en présence des jeunes auteurs, de leurs parents et du public habituel des bistrots philosophiques.



Le numéro 10 du journal inter quartiers DIALOGUONS retracera l'histoire de cette démarche innovante.


Samedi 17 octobre 1998, est organisée, au collège Le Chapitre, une réception officielle à l'initiative de l'Inspecteur d'Académie. A cette occasion, tous les partenaires (Education Nationale, Municipalité, C.A.F.21, F.A.S., D.R.D.J.S.) se félicitent du travail réalisé par les élèves des deux établissements scolaires et encadré par les animateurs de la M.J.C.
Pourtant ce travail n'aura pas évité que la nuit précédente, le gymnase voisin ait été gravement endommagé par un incendie volontaire...

Fiche technique :

Concepteur et maître d'œuvre du projet : M.J.C. de Chenôve
Cadre : dispositif public Contrat Local d'Accompagnement Scolaire (C.L.A.S.)
Période : année scolaire 1997/1998
Etablissements scolaires concernés : collège Le Chapitre (Principal : Jean-Marie CLERE) et lycée professionnel A.Antoine (Proviseur : Elisabeth ANDRE)
Partenaires financiers : F.A.S., C.A.F. 21, D.R.D.J.S., Ville de Chenôve
Lieu de réalisation : territoire de Chenôve et services publics de l'agglomération dijonnaise
Directrice de projet : Danielle Bénas
Equipe d'animation :
Gérard Loth bénévole à la M.J.C. et à la médiathèque
Messieurs Radi et Drapier aide-éducateurs au lycée A.Antoine
Kamel El Abbouni aide-éducateur au collège Le Chapitre
Partenaires pédagogiques :
Ville de Chenôve
Collège Le Chapitre
Lycée A.Antoine
Les services municipaux de Chenôve
La Police nationale
La direction départementale de la P.J.J.
Le Tribunal pour enfants de Dijon
La S.T.R.D.
O.P.H. 21
Impression du Code des Droits et Devoirs des Adolescents assurée par la Ville de Chenôve.

Dans la même rubrique

Rechercher sur le site