Vous êtes ici

Retour sur la séance "Ciné-Rencontre" autour de "La Trahison"

La Maison des Jeunes et de la Culture accueillait le mardi 21 mars 2006 en soirée une séance cinématographique spéciale avec la projection du film de Philippe Faucon "La Trahison".


Animation de la soirée par Marcellin Greatti et René Dupeux - Président de la FNACA Chenôve

L'action de ce film prend place en plein cœur de la guerre d'Algérie au début de l'année 1960. "La Trahison" est l'adaptation du roman homonyme de Claude Sales, publié en 1989. Il s'agit d'un récit autobiographique, l'auteur ayant été aspirant puis sous-lieutenant en Algérie de juin 1958 à décembre 1959.
Dès la programmation de ce film par le circuit itinérant de l'Union Départementale des MJC de Côte d'Or, la MJC de Chenôve s'est attachée à dépasser la simple projection pour créer un espace de rencontres, d'échanges et de compréhension du conflit algérien. Marcellin Greatti – animateur culturel de la MJC s'est ainsi appuyé sur le comité de Chenôve de la FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants de la Guerre d'Algérie, Maroc et Tunisie), et plus particulièrement sur son président M. René Dupeux. Ce dernier était d'ailleurs précédemment intervenu en janvier 2006 lors de la projection du long métrage de Christian Carion "Joyeux Noël". Ce film avait aussi fait l'objet d'une "séance-rencontre" avec pour thème principal les actes de fraternisations lors de conflits armés.
Outre les adhérents de la FNACA, de nombreuses personnes d'étaient rendues à la MJC afin de découvrir l'œuvre de Philippe Faucon, une œuvre volontairement dépouillée, s'attachant à valoriser le climat angoissant et la peur constante qui entouraient les protagonistes de la "guerre sans nom". Qu'ils soient engagés ou appelés Français, Algériens auprès de l'armée française, partisans du F.L.N. (Front de Libération Nationale), tous, comme la population locale, sont noyés dans une guerre d'attente, une tension omniprésente.
Il faut ajouter que ce film s'attache à relater une authenticité de faits (il a été entièrement filmé dans le sud-est algérien). En outre, il met l'accent sur des réalités méconnues ou peu souvent représentées : la vie des populations rurales déplacées, l'engagement des hommes dans le F.L.N. et surtout les dilemmes des appelés de souche algérienne.
La projection a été suivie d'échanges de témoignages, portant sur des axes variés : le sort des Harkis suite au conflit, les actes de torture perpétrés, les Pieds Noirs, la dureté du conflit, la relation avec la population algérienne,… Certains thèmes évoqués donnèrent lieu à des discussions engagées, mais toujours respectueuses. La soirée se clôturait avec un pot offert par la MJC apportant une dimension conviviale à cette initiative.
La Ville de Chenôve montrait son attachement à la thématique avec la présence de M. Philippe Singer – 1er adjoint au Maire, notamment en charge des Relations Internationales et des Anciens Combattants.
Cette action complétait parfaitement l'exposition mise en place durant la même période par la FNACA à la salle des fêtes de Chenôve, qui avait permis à tous, adultes et plus particulièrement les scolaires, de saisir ou se remémorer les étapes-clés de la guerre d'Algérie.

Dans la même rubrique

Rechercher sur le site