Vous êtes ici

"Un secret"

Projection du film "Un secret" réalisé par Claude Miller le mardi 4 décembre à 20 heures et le mercredi 5 décembre 2007 à 14h30. Tarifs : 5 € (adhérents) / 4 €

Attention : La séance du mardi 4/12 débutera exceptionnellement à 20 heures. Une première partie musicale sera proposée par les ateliers Guitare / Musiques actuelles de la MJC de Chenôve


Fiche du film :
Film français. Genre : Drame
Avec Cécile de France, Patrick Bruel, Ludivine Sagnier
Réalisé par Claude Miller
Durée : 1h 40min.

L'histoire :
L'exploration d'un lourd secret de famille et l'histoire d'une passion, à travers le voyage intérieur de François, un enfant solitaire qui s'invente un frère et imagine le passé de ses parents. Le jour de ses quinze ans, une amie de la famille révèle au jeune François une vérité bouleversante, mais qui lui permet enfin de se construire.

Quelques anecdotes sur le film :

L'adaptation d'un best-seller


Un secret est l'adaptation cinématographique du roman éponyme de Philippe Grimbert paru chez Grasset & Fasquelle en 2004. Prix Goncourt des Lycéens et Grand Prix des lectrices de Elle, le roman est également disponible au Livre de Poche.

Le rapport de Claude Miller avec l'histoire
Le réalisateur Claude Miller explique qu'Un secret, de par le sujet qu'il aborde, le touche de manière très personnelle : "Quand on parle des victimes du nazisme, on a l'impression souvent que ces gens n'étaient pas des gens comme tout le monde : qu'ils n'avaient pas vécu d'histoires d'amour, qu'ils n'avaient pas connu de passions. (...) Je suis né en 1942. Il n'y a pas beaucoup de survivants dans ma famille : la plupart de mes oncles, tantes et grands-parents ne sont pas revenus des camps de concentration. Enfant puis adolescent, je fus hanté par cette histoire traumatisante et anxiogène. J'en ai conçu des peurs et des phobies. (...) Mais, bizarrement, c'était un thème dont je n'avais parlé dans aucun de mes films précédents. (...) J'ai senti que l'adaptation du roman de Philippe Grimbert pouvait être l'occasion de rendre un hommage à ma famille et à son histoire. D'autant que nous sommes tous les deux issus du même milieu social, ni bourgeois, ni prolétaire. Nos parents étaient des petits bourgeois, commerçants et juifs ashkénazes."


Une dimension sociologique
Claude Miller explique qu'Un secret possède une portée plus sociologique que politique : "Il existe dans le roman une dimension de cet ordre qui m'intéressait fortement. Philippe Grimbert montre très bien l'émergence dans les années 30 d'un véritable culte du corps, de la beauté physique et du sport avant même l'usage qu'en feront plus tard le pétainisme et le nazisme."

Avis de la presse :
"une fresque romanesque prenante, qui réconcilie drame populaire et oeuvre audacieuse. Avec au coeur, cette blessure originelle déchirante." MCinéma.com - Olivier Pélisson

"Une belle et émouvante adaptation (...) Avec ce Secret, Claude Miller se dévoile et nous fait battre le coeur." Le Figaroscope - Emmanuèle Frois


"Tragédie intime, "Un secret" est servi par une interprétation où brillent les femmes, dont Cécile de France, véritable statue mêlant, mariage unique, le charisme et la gouaille." TéléCinéObs - Alain Riou

"Claude Miller a choisi d'habiller son affaire d'un casting ultraglamour où Bruel gagne, au passage, un très grand rôle. Puis, fort des petites musiques féminines, il a laissé l'émotion réimprégner la partition et lui donner toute son intensité." Le Parisien - Pierre Vavasseur

Dans la même rubrique

Rechercher sur le site