Vous êtes ici

2003

Retour sur l'année 2003

Les deux dernières semaines d'août, L'Ecole Ouverte accueille les collégiens de Chenôve pour pratiquer des activités de remise en forme scolaire le matin (math, français, anglais, histoire) et des activités ludiques en fin d'après-midi.

Inscription au plus vite à la MJC muni de votre carnet de correspondance.


Façade en rénovation


La ville de Chenôve, propriétaire des locaux de la rue de Longvic, où sont installés depuis 1974 la M.J.C., le conservatoire municipal de musique ainsi que la musique municipale, a entrepris de vastes travaux de rénovation de ce bâtiment à vocation culturelle.
Durant deux exercices (2002 et 2003), ce sont les soubassements, la rénovation des terrasses et leur étanchéité, le remplacement de toutes les huisseries, l'aménagement d'un sanitaire pour personnes handicapées, la reprise des façades en traitement et peinture, qui sont réalisés ou en cours de finition.


la même chose


En plus de ces travaux sur le bâtiment, la M.J.C. aura bénéficié de la rénovation complète de sa salle de spectacles de 250 places (isolation thermique et acoustique, remplacement des rideaux de scène, achat d'un plancher mobile de danse avec tapis, remplacement de la régie son et lumière), de la création d'une salle de danse qui profitera au hip-hop, à la danse de salon, au jazz ainsi qu'à la capoeira (large espace, plancher de danse avec tapis, ventilation, glaces) et enfin de la création d'un studio d'enregistrement de maquettes pour amateurs de musiques actuelles ou amplifiées.
Tous ces travaux sont financés grâce aux crédits mobilisés par la Municipalité auprès de la D.R.A.C. de Bourgogne, du F.E.D.E.R. (Fonds européens) et par autofinancement.
Une belle rentrée en perspective pour la M.J.C. et ses nombreux publics.




Bourse aux instruments de musique organisée par la Musique Municipale à la salle de spectacle de la MJC.

Samedi 13 septembre 2003 à la MJC à partir de 14 h.

Pour vendre ou acheter vos livres de solfège, votre instrument, vos méthodes et partitions...


Le public était nombreux

Beaucoup d'agitation à la MJC, ce vendredi 26 septembre. En effet, les administrateurs et les personnels de la MJC ainsi que les responsables du conservatoire voisin étaient sur le pont pour l'inaugaration des locaux entièrement rénovés par la Municipalité, propriétaire.

Ce fut l'aboutissement d'un chantier de près de 2 ans, durant lequel, l'étanchéité du bâtiment a été refaite, les fenêtres et les volets ont été changés, la façade ravalée. Quant à l'intérieur, la municipalité a réalisé la rénovation complète de la salle de spectacle qui offre ainsi un espace opérationnel (nouvelle sonorisation et nouvelle régie lumières). Le sous-sol a été réaménagé. Une cloison ayant été abattue, cela a permis la création d'un grand studio de danse doté d'un parquet et d'un tapis. L'ancien local plein-air, totalement réaménagé et insonorisé, offre maintenant une salle audio-vidéo numérique qui permettra de poursuivre le travail entrepris depuis plusieurs années au niveau du développement des nouvelles technologies.


M. Esmonin coupe le ruban

M. Esmonin a commencé par couper le ruban inaugurant ainsi les nouveaux locaux. Puis s'en est suivi une visite dans le conservatoire, qui a lui aussi, subi une cure de jeunesse, avec notamment le réamménagement du hall d'accueil.


Visite du studio de danse

La centaine de personnes présente s'est ensuite dirigée au sous-sol de la MJC pour admirer la salle de ping-pong, puis le nouveau couloir menant au studio audio-vidéo ainsi qu'au studio de danse. Remontant ensuite dans la salle de spectacle, chacun a pu profiter d'un court-métrage diffusé par l'UDMJC, la MJC étant un point de projection privillégié. Gaby Blondaux a rappelé que la MJC va dès cette année accentuer ses séances de cinéma, grâce à une salle de spectacle plus fonctionnelle (isolation thermique et accoustique).


Le temps des discours

Le président de la MJC, Pascal Courty puis M. Esmonin, Maire de Chenôve ont chacun fait un discours rappelant le partenariat de longue date qui unit la Ville à la MJC.


Quelques pas de danse

Pour terminer cette chaleureuse manifestation, le Duo Dijon a présenté un extrait de leur ballet grandement apprécié par l'assistance. La MJC entend ainsi tisser des liens avec les principaux acteurs culturels de l'agglomération, d'où ce partenariat original qui a abouti à cette représentation.


Vous pouvez également lire l'article concernant cet important chantier de rénovation du bâtiment, dans la lettre d'information municipale de septembre (pour cela cliquez sur la photo).


Il s'agit d'un parcours découverte réalisé avec de nombreux acteurs du mouvement : portraits, montage vidéo sur l'état d'esprits, les techniques et différentes thématiques liées à la danse.

Après plusieurs années de réalisations avec les danseurs, les compagnies et les associations liés à la culture hip-hop, plusieurs acteurs du programme, Défi Danse (département 92) ont réalisé cette exposition. Elle s'est appuyée sur des portraits de danseurs d'horizons très divers avec l'idée constante et avec la conviction qu'il était impossible de rendre compte de tous les courant qui traversent le mouvement.

C'est ainsi que 20 panneaux présentent chacun un artiste hip-hop qui explique sa conception de cette culture et ce qu'elle lui a apporté.

Nous vous invitons à venir la consulter dans le hall de la MJC chaque après-midi de 14H à 19H.


La semaine du goût sera pour la première fois à l'honneur à la MJC. Cette manifestation nationale, programmée du 13 au 19 octobre 2003 sera relayée dans notre structure sous différentes formes : bistrot-philo, projection de film, exposition, forum des métiers, repas multi-culturel,...

Naturellement, nous vous informerons du programme complet à la rentrée. Renseignements à la MJC.


Dans la cadre de la "Semaine Bleue" programmée du 20 au 26 octobre 2003, la MJC de Chenôve, en partenariat avec l'Office Municipal des Personnes Agées de Chenôve, accueille le spectacle de Violaine "Mon plus beau souvenir, c'est demain" le vendredi 24 octobre 2003. Le spectacle sera proposé à 14h30 et 20h30.

Ce spectacle "inter-génération" s'adresse à un très large public. Certains retrouvent des souvenirs d'enfance, d'adolescence, d'autres découvrent avec étonnement ce qui, pour eux, fait déjà partie de l'histoire.

"Oh ! je me souviens, je n'étais pas bien haute, nous étions tous partis avec papa, maman, Auguste et Louise voir la porte monumentale place de la Concorde.Elle était constellée d'ampoules électriques qui s'allumaient à la nuit tombante... C'était féérique !Papa m'avait prise dans ses bras et d'un ton très solennel il a déclaré : "les enfants, nous entrons dans le vingtième siècle !".
Moi je ne comprenais pas bien ce que ça signifait mais cela semblait si important !Tout le monde rêvait du siècle nouveau, d'un siècle de lumière et de paix...de paix ! penses-tu !" Au cours de son anniversaire, Léonie nous confie les souvenirs de sa vie, une vie mouvementée riche d'évènements, de découvertes, de peines et de joies, à l'image du 20è siècle !La comédienne à la fois drôle et émouvante prend les traits de cette centenaire intrépide et rebelle.

Mon plus beau souvenir... un spectacle d'émotion, drôle et pétillant, un hommage à ceux qui nous donné la vie.
Renseignements et réservation auprès de la MJC.





Al Jisr

La MJC de Chenôve programme ce concert le samedi 8 novembre 2003 à 20h30.

Cette manifestation est proposée par : le duo/dijon, avec le concours de l'A.F.A.A. et de mosaïques et présentée dans le cadre du festival Les Nuits d'Orient, du 3 au 21 novembre 2003.

Al Jisr – « le pont », en arabe – symbolise le lien entre les lieux, les époques et les cultures. Quatre musiciens (oud, violon, percussions) et un chanteur marocains interprètent une musique orientale et arabo-andalouse, synthèse de plusieurs siècles d'influences mutuelles entre le nord et le sud du bassin méditerranéen. Loin d'un Orient touristique, le concert plonge le public dans l'atmosphère des cérémonies musicales qui se déroulaient dans les cours les plus brillantes. Il débute par une musique arabo-andalouse retraçant les gloires du prophète et chantant des louanges à Dieu. L'on avance dans l'espace et le temps avec des chants arabo-orientaux (époque ottomane) exprimant des prières à Dieu en période de sécheresse, puis des chants d'amour tirés de la poésie arabe classique, avant de terminer autour de chants des troubadours d'Andalousie.

Un thé à la menthe accompagnera ce concert.
Tarifs et réservations à la MJC.


La MJC de Chenôve, pour la deuxième année consécutive, s'associe à l'opération "le film du documentaire" proposé par l'Espace Culturel François Mitterrand de Chenôve.

la MJC de Chenôve va accueillir deux évènements de cette opération, programmée sur l'ensemble du mois de novembre :

- La venue de M. Jacques Marie Bardintzeff, vulcanologue - professeur au laboratoire de pétrologie – volcanologie / université Paris Sud, le vendredi 28 novembre 2003 (après-midi) qui présentera ses recherches au public.
Tarif unique : 1 Euro.
- L'accueil du 24 au 29 novembre 2003 d'une exposition sur les volcans et les différentes irruptions volcaniques proposée par l'association Vulcain.

C'est au cours d'une conférence de presse tenue le 24 novembre dernier que fut présenté le programme de la formation des acteurs co-produite par la M.J.C. et ses partenaires : la Ville de Chenôve, le F.A.S.I.L.D., le C.A.S.N.A.V. et l'association Franco-Maghrébine de Chenôve.

Annie Bonnafoux et Patrick Audard, adjoints au maire de Chenôve, Catherine Hugonet, directrice régionale du F.A.S.I.L.D., Mostapha Kerkri président de l'association Franco-maghrébine de Chenôve, Danielle Bénas et Gaby Blondaux pour la M.J.C. ont présenté à la presse les objectifs contenus dans la nouvelle action de formation des acteurs qui va débuter tout prochainement.
Le thème choisi en ce début de saison s'inscrit dans un grand débat de société concernant le fait religieux et une meilleure connaissance de la religion musulmane.
Cette formation s'adresse à tous les professionnels de l'animation et du travail social et d'une façon générale, tous ceux qui exercent une profession de contact, de proximité, de médiation. Beaucoup de ces intervenants sont sans formation et s'appuient sur leurs représentations, leur expérience voire leurs considérations religieuses pour exercer leur métier et être reconnus auprès des jeunes plutôt que sur de réelles compétences et une éthique professionnelle.
La formation tentera de resituer les principales valeurs de la République en travaillant sur la signification des mots et en favorisant les échanges entre les différents acteurs et les intervenants parmi lesquels :
- Marie MAUSSION, docteur en théologie à l'Université de Strasbourg,
- Ghaleb BENCHEIKH, présentateur de l'émission "Vive l'Islam" sur France 2,
- Dounia BOUZAR, sociologue et écrivain,
- Jacqueline COSTA LASCOUX, directrice de recherche au C.N.R.S. et membre de la commission Stasi chargée de l'application du principe de laïcité dans la République.

Renseignements et inscriptions : M.J.C. 03/80/52/18/64

Nous vous attendons nombreux toute la semaine pour prendre connaissance de l'univers volcanique.
Panneaux explicatifs, maquettes, photos, etc sont au rendez-vous...

A ne pas manquer.


Présentation de la journée

Ainsi commençaient les propos de Régis Bertogli, Directeur Régional de Jeunesse et Sports, introduisant le Forum sur l'engagement des jeunes. Une soixantaine de personnes était réunie, professionnelles, bénévoles, jeunes ou moins jeunes, pour débattre sur 4 problématiques : jeunes et engagement politique, jeunes et engagement syndical, jeunes et Europe, jeunes et engagement associatif.

Des tables rondes thématiques, le matin, ont permis aux différents groupes de faire un état des lieux et de débattre. Après le repas, les rapporteurs de chaque atelier ont fait un compte-rendu au public, de manière à ce que tout le monde ait connaissance du contenu de chaque table ronde. Un débat s'en est suivi.


Les jeunes et l'engagement associatif


En fin d'après-midi, Antoine Ravat du cinéma "le France" à Saint Etienne est venu avec 2 jeunes présenter 3 courts-métrages réalisés dans le cadre d'un travail d'éducation à l'image ; un engagement parmi tant d'autres...

Premiers constats :

  • Atelier Jeunes et Politique :

    * Le sursaut du 21 avril est très vite retombé.
    * Les nombreux problèmes d'insertion (logement, travail, santé) ne laissent pas de place à l'engagement.
    * L'éducation à la citoyenneté n'est pas assez prise en compte à l'école.
    * On n'éduquerait pas assez à l'esprit critique.

  • Atelier Jeunes et vie associative :
    * S'est posée la question du temps qui manquerait pour s'engager.
    * Les jeunes s'engagent différemment sur des périodes plus courtes et plus ciblées.
    * La peur de l'avenir est considérée comme un frein.
    * La représentation de la vie associative est jugée comme bureaucratique.

  • Atelier Jeunes et Europe :
    * Besoin d'une meilleure lisibilité
    * L'école ne forme pas à la problématique européenne et notre mentalité ne nous pousse pas naturellement à nous inscrire dans une dynamique d'échange et de curiosité.
    * Le modèle politique présent est considéré comme un frein.
    * Les jeunes ont le sentiment de ne rien pouvoir faire.




    Nous vous proposons ici le texte d'introduction figurant sur la plaquette envoyée pour inviter les participants :

    EDITORIAL

    Au gré des politiques publiques, les associations expriment l'impression qu'elles sont ballottées d'un dispositif à l'autre. Les Conseils de la Jeunesse ont permis une appropriation, par les jeunes, de contenus d'actions et d'initiatives concourant à l'exercice d'une citoyenneté active. Les nouvelles orientations gouvernementales nous invitent aujourd'hui à considérer la notion d'engagement comme prioritaire. Un programme national intitulé ENVIE D'AGIR constitue désormais le cadre dans lequel peut s'inscrire l'action des associations.

    C'est le niveau d'engagement des jeunes, de leurs animateurs et de leurs associations que la M.J.C. de Chenôve et la DRJS souhaitent évaluer en Côte d'Or.

    D'où l'idée d'un forum où sont conviés les acteurs associatifs (milieux urbains et ruraux) avec une volonté d'y associer le secteur de la vie scolaire et universitaire où l'initiative des jeunes et leur engagement y sont également repérés.

    Nous formulons le souhait que cette journée sera riche d'échanges, de débats et suscitera l'envie de poursuivre, d'amplifier et de valoriser les initiatives conduites sur le territoire Côte d'Orien par les jeunes et leurs associations.

    Pascal Courty
    Président de la M.J.C.

    Régis Bertogli
    Directeur régional de la jeunesse et des sports de Bourgogne

    1- Atelier Engagement Vie Associative.

    On les décrit parfois vides de jeunes, on les courtise souvent dans le discours des politiques publiques (contrats de ville, contrats de pays, développement du lien social), on les cite à chaque fois qu'il est question d'apprentissage de la citoyenneté.
    En quoi les associations ont-elles envie aujourd'hui de remplir cette mission de service public, quels sont les freins à l'engagement des jeunes dans la vie associative, quelles compétences et savoir faire sont à mobiliser pour encourager, inciter les jeunes à s'y investir progressivement ou pleinement ?

    2- Atelier : Engagement syndical.

    S'engager au nom de la défense des intérêts collectifs est-il encore de mise ? Et que penser du faible taux de syndicalisation dans les entreprises mais aussi dans la vie universitaire et associative ? Pourquoi un tout petit nombre de militants se battent-ils pour défendre les conditions de travail du plus grand nombre ? Quel regard les jeunes portent-ils sur ces organisations collectives ?
    Autant de questions qui alimenteront la discussion au moment où la notion de partenaires sociaux semble être réactivée.

    3- Atelier : Engagement politique.

    Les organisations politiques en activité dans le pays sont connues déjà par la mise en scène qui en est faite par les Guignols de l'Info. Leurs leaders y sont « généreusement » égratignés. Les marionnettes caricaturent (c'est leur fonction) des personnels politiques qui ont bien du mal à élargir leur base militante et électorale. Le séisme politique du 21 avril 2002 avait donné l'impression de produire un sursaut,voire une prise de conscience au sein de l'opinion publique, des jeunes en particulier.Qu'en est-il réellement ? Le soufflé semble être retombé ! Pourquoi cette distance et cette défiance de la part des jeunes vis à vis des organisations politiques?

    4- Atelier : Les jeunes et l'Europe.

    Au fait, qui est capable de citer le nom d'un ou deux députés européens de sa région ? Le pourcentage des bonnes réponses doit correspondre à peu près au niveau d'intérêt du citoyen moyen vis à vis des questions européennes alors même que la très grande majorité des lois votées chaque année par notre parlement ne sont que des ratifications de directives européennes ! Aujourd'hui à 15, demain à 25, les pays membres de l'union européenne conduisent des politiques sur lesquelles le citoyen ne semble pas avoir de prise. Ces politiques sont pourtant conduites pour préparer un monde meilleur aux jeunes générations. Qu'ont-elles à en dire, ces jeunes générations et de quels espaces disposent-elles pour mieux appréhender cette très grande complexité ?

    Ce concert est désormais organisé par le collectif "Cultivons la Paix".
    La première partie de ce concert sera assurée par :
  • les ateliers guitare de la MJC (encadrés par Michel Humbert)
  • Les élèves du collège Henri Dunant, qui présenteront leur charte de vie scolaire où se vivent au quotidien respect et solidarité : des valeurs prônées par Henri Dunant - créateur de la Croix Rouge.

    La seconde partie sera assurée par la chorale "L'Echo du chambertin". Cette chorale, composée actuellement d'environ 45 choristes, spécialisée dans la musique sacrée et profane, du baroque à nos jours, donne des concerts dans le département mais elle s'enrichit également d'échanges avec d'autres choeurs en SUISSE et en BELGIQUE.
    En 2002, elle a fêté ses 60 ans d'existence en interprétant la Messe Solennelle de Ste-Cécile de Charles GOUNOD.

    Cette manifestation se tiendra pour la première fois à la salle des fêtes de Chenôve. L'entrée y est gratuite mais une libre participation du public sera la bienvenue afin d'aider à l'organisation de ce concert. Les billets sont à checher auprès de la MJC."

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site