Vous êtes ici

Atelier vidéo dans le cadre de "Passeurs d'images 2008"

6 jeunes ont encore réalisé avec un court-métrage dans lequel ils ont su exprimer leur créativité et leur humour décapant !


Dans le cadre du dispositif « Passeurs d'images », la Maison des Jeunes et de la Culture de Chenôve a organisé du 10 au 18 juillet 2008 un atelier vidéo qui a permis à un groupe de 6 jeunes de s'initier et de se perfectionner à cette discipline artistique qu'est la création vidéo.
Depuis de nombreuses années, la MJC de Chenôve coordonne ce dispositif sur la commune, en partenariat avec la Ville. Les ateliers vidéos constituent un volet de cette action, un volet essentiel puisque sa finalité est d'aborder les techniques vidéos et le langage cinématographique avec l'appui de professionnels de l'audiovisuel. En résumé, la dimension ludique liée au contexte estival est étroitement liée à l'exigence d'une véritable création.
Ce sont ainsi 6 jeunes âgés de 12 à 15 ans : Rachelle Azzarà, Lisa Behaeghel, Chloé Begue, Anissa Lakri, Léo Parramuchio, Ambrine Sebaat, qui ont participé à toutes les étapes de la création d'un film.
Pour cet atelier, la MJC de Chenôve a fait de nouveau appel à Muriel Beltramo – réalisatrice de documentaires avec l'appui de Camille Cadouot et Marcellin Greatti – animateur culturel à la MJC. Muriel Beltramo avait déjà accompagné une initiative similaire durant l'été 2007. La réussite du projet a conduit la MJC à solliciter encore une fois la jeune réalisatrice dijonnaise.

Un travail rigoureux et diversifié :
Les 6 jeunes ont défini l'histoire, écrit le scénario (dialogues et circonstances des scènes), effectué les prises de vues (devant et derrière la caméra !), sélectionné les meilleures prises vidéos et audio (dérushage) et effectué le montage sur la station numérique disponible à l'espace numérique de la MJC.
Tous ont su faire preuve d'une étonnante créativité, d'une disponibilité et d'une attention qui ont permis de réaliser un court métrage de qualité.

Ce court-métrage, d'une durée de neuf minutes environ est un docu-fiction sur le thème des règles et des libertés. Ce sujet vaste et complexe a été choisi par l'équipe de jeunes réalisateurs qui a décidé d'associer :
  • séquences de fiction : la vie de deux jeunes adolescents : une fille / Amandine et un garçon / Benjamin à différents moments de leur journée : le réveil, l'école, les sorties
    et
  • des interviews sur la thématique règles/libertés qui nous permettent de vivre en bonne harmonie en société. Pour ce faire, ils ont sollicité des adultes, mères de famille notamment.

    Les jeunes ont pris beaucoup de plaisir durant cette semaine, leur investissement se ressent dans le rendu de cette création.

    Création vidéo et audio !
    En outre, ce travail vidéo a fait l'objet d'un traitement audio particulier puisque une musique a été spécifiquement créée à cette occasion. Elle a été composée par deux jeunes de la MJC : Thomas Faure et Matthieu Marchandon (Guitaristes de la MJC) qui étaient encadrés par Marcellin Greatti (basse / enregistrement). S'est joint à eux Benjamin M'Ba, jeune et talentueux rappeur, qui a écrit la chanson qui se trouve sur le générique de fin du film.

    La présentation au public de ce travail :
    Le public aura la chance de découvrir cette oeuvre à la reprise de l'activité cinéma de la MJC en septembre 2008 ! Une séance spéciale verra en première partie les projections de cet atelier vidéo "Un jour, deux vies" ainsi que celui qui se déroulera en août 2008 sous la conduite d'Emmanuel Putigny - animateur multimédia à la MJC de Chenôve.

    Le dispositif « Passeurs d'images » est mis en place en Bourgogne par l'Union Départementale des MJC de Côte d'Or. la DRAC Bourgogne soutient depuis de nombreuses années les ateliers vidéos de la MJC programmés dans ce cadre. Sur le territoire communal, le dispositif est géré conjointement par la Ville et la MJC de Chenôve.

    Quelques photos qui restituent l'ambiance de cette création :

  • Avant de filmer, il faut d'abord créer l'histoire, le personnage, écrire le scénario,...


  • Puis, ce sont les premières répétitions des scènes qui vont être filmées :


  • Bien sûr, l'équipe technique ne chôme pas : caméramen, preneurs de son, accessoiriste, script, photographe, tout le monde a un rôle important à tenir pendant chaque scène !



  • Certes, prendre des images, c'est bien mais il faut par la suite sélectionner les meilleures des séquences (c'est le dérushage) et ensuite en effectuer le montage sur la station informatique de la MJC. Là encore, les 6 jeunes ont montré d'étonnantes capacités de création !


  • Les photos de l'enregistrement de la bande sonore du film :

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site