Vous êtes ici

Mars 2009 : un excellent cru pour l'Assemblée Générale de la M.J.C. !

Plus de 120 personnes se sont retrouvées vendredi 27 mars 2009 en fin de journée pour participer à l'Assemblée Générale ordinaire de la M.J.C.


Composée des adhérents de l'association, l'Assemblée Générale annuelle reste un moment fort dans la vie de la M.J.C. C'est l'occasion, pour beaucoup de membres actifs, de se rencontrer en dehors de leur activité et de prendre connaissance, le temps d'une soirée, de l'ensemble des actions et initiatives conduites dans cette maison en direction des jeunes comme des adultes.
Pratiquement tous les membres du Conseil d'Administration étaient présents. La Municipalité de Chenôve était particulièrement bien représentée avec son Maire et Conseiller Général Jean Esmonin, son premier adjoint Philippe Singer, Roland Ponsaa adjoint à la Politique de la Ville et Conseiller Général, Marie-Paule Cros et Raymond Phal, adjoints ainsi que Christiane Battistini, Claudine Dalmolin, Didier Haberkorn et Bernard Buigues, conseillers municipaux.
Pierre Vian représentait la F.R.M.J.C. ainsi que l'U.D.M.J.C. en sa double qualité de président de nos fédérations.


Le Rapport Moral présenté par Chantal Chapuilliot au nom du Conseil d'Administration sortant, mettait l'accent sur le partenariat engagé avec la Ville de Chenôve, notamment en ce qui concerne l'accompagnement social et culturel du projet de renouvellement urbain entrepris par la Ville au coeur de la cité. Le point a également été fait sur les actions conduites dans le champ culturel (ateliers de pratiques arttistiques en amateur et activités liées au cinéma) tandis que le travail réalisé par les membres des différentes commissions a été présenté dans le détail.

Fait exceptionnel cette année, et compte tenu de la conjoncture, la M.J.C. a sollicité Mickaël Goulvent, représentant syndical (F.S.U.) et par ailleurs Conseiller technique Jeunesse à la D.R.D.J.S. afin qu'il puisse présenter, aux membres de l'association, les conséquences de la mise en oeuvre de la Révision Générale des Politiques Publiques (R.G.P.P.) au niveau de ce service extérieur de l'Etat.
Et les perspectives ne sont pas réjouissantes dès l'instant où cette réforme, menée au pas de charge et sans concertation, va remettre en cause une grande partie des missions de service public relatives aux politiques jeunesse. Certaines missions seront abandonnées, la polyvalence des agents de l'Etat deviendra la règle, l'Education Populaire disparaîtra dans les prérogatives de ce "ministère", la cession d'une partie du patrimoine comme une dizaine de C.R.E.P.S. et surtout de l'Institut National de la Jeunesse et de l'Education Populaire (I.N.J.E.P.) !
Hormis le fait que cette R.G.P.P. va conduire à supprimer de nombreux postes de fonctionnaires (but clairement affiché), cette remise en cause des compétences va aboutir à un vaste transfert de charges sur les collectivités locales et territoriales.
Beaucoup des membres de cette assemblée ont pu découvrir ces nouvelles orientations qui auront, d'une manière ou d'une autre, des conséquences sur notre secteur d'activité.

La trésorière, Marie-Pierre Barra a présenté le compte de résultat 2008 qui enregistre un fort déficit dû essentiellement à l'investissement souhaité par l'association dans les ressources humaines, mais à moyens constants. De nouveaux besoins se sont faits jour en particulier en direction des jeunes de 14/25 ans particulièrement nombreux à la M.J.C.


Les objectifs 2009 restent très ambitieux malgré la conjoncture qui nourrit de sérieuses inquiétudes quant à la prise en compte, par les pouvoirs publics, de la vie associative en général et de l'Education Populaire en particulier. La Révision Générale des Politiques Publiques (R.G.P.P.) voulue et mise en oeuvre par les services de l'Etat laisse augurer une nouvelle période d'austérité également redoutée par la collectivité locale.
Le Maire s'en est ouvert devant les membres de l'Assemblée Générale en évoquant les bouleversements à venir dans les ressources des collectivités locales avec la remise en cause progressive de la Taxe Professionnelle, la principale ressource des communes.
L'heure est donc à la vigilence et à la mobilisation avec les autres acteurs du champ éducatif et associatif ! Tous redoutent la perte de moyens pour la conduite d'actions ou de projets en direction des publics que nous accueillons quotidiennement dans nos équipements.
L'Assemblée Générale s'est conclue après l'élection (en fait la ré-élection) des administrateurs, membres associés ou élus pour un nouveau mandat de 3 ans.
Le pot de l'amitié autour d'un dessert partagé (et apprécié) venait conclure cette importante manifestation statutaire mais conviviale dans la vie de la M.J.C./Maison du Citoyen de Chenôve.

Dans la même rubrique

Rechercher sur le site