Vous êtes ici

Festival des Nuits d'Orient - Bilan de l'édition 2009

L'année 2009 voyait célébré le 10ème anniversaire de ce festival qui marque désormais de manière forte son empreinte sur l'agglomération dijonnaise. Porté depuis sa création par la Ville de Dijon, la Maison des Jeunes et de la Culture de Chenôve est un membre actif de cette manifestation depuis 2003.

Ce fut donc la 7ème année consécutive de participation de la structure et il est à souligner la constante progression de l'investissement de la MJC dans cette action attendue par la population locale. Cette édition n'a donc pas failli à la règle et le festival des Nuits d'Orient fut pour la MJC de Chenôve un moment culturel très fort de cette fin d'année !

Retour sur la programmation riche et éclectique qui regroupait pas moins de :

  • 2 expositions,
  • 1 spectacle « découverte culturelle »,
  • 1 projection cinématographique,
  • Des ateliers de découverte de la calligraphie arabe,
  • 1 spectacle théâtral

    Cet ensemble de manifestations a convié près de 800 personnes à la MJC durant la durée du festival (2 semaines, du 28 novembre au 13 décembre 2009)

  • Volet exposition :

    Deux expositions se sont succédées.
    La première « D'Ici et d'ailleurs » est une création de 26 élèves du lycée Stephen Liegard de Brochon (21), accompagnés de 2 enseignantes.
    L'exposition est le témoignage d'une année d'expériences et de travail sur la notion de développement durable et sa mise en oeuvre à l'échelle locale et à l'échelle internationale à travers un séjour dans une vallée du Haut-Atlas marocain.
    Ce témoignage présente les aspects de la vie dans une vallée du Haut-Atlas marocain, les actions guidées par les élèves sur la gestion des déchets, et aborde les thèmes du partage, de l'échange par le biais des textes.
    La présence de l'exposition dans le hall a permis à un large public de la découvrir lors de sa semaine de présence. Un moment fort fut également la participation de nombreux acteurs de ce projet lors de la projection du film « Française » de Souad El-Bouhati le 1er décembre 2009. Les jeunes ont ainsi pu commenter leur travail au public présent.

    La seconde exposition était constituée de la présentation d'oeuvres du calligraphe marocain Mohammed Boustane. Artiste reconnu au Maroc mais également à travers le monde où ses oeuvres sont régulièrement présentées (Italie, Portugal, Suisse, Emirats Arabes Unis,...), la venue de l'artiste fut possible par le partenariat actif tissé entre la MJC, le consulat général du Maroc, le collège Rameau de Dijon. Ce projet fut également soutenu par la fondation Hassan II. Ce fut un grand honneur pour la MJC de Chenôve d'accueillir un homme et un artiste singuliers, philosophe. Sa démarche artistique est désormais clairement affirmée, entre respect de la tradition (exigeante et rigoureuse) et inscription contemporaine (liberté du mouvement, de la ligne, développement du discours et des émotions,...). La qualité de son travail, la diversité des supports utilisés (parchemin, bois, peaux,...), la beauté plastique des oeuvres, ont conquis le public de la MJC (élèves de Chenôve, adhérents comme public spécifiquement venu). Des ateliers de sensibilisation à la calligraphie arabe furent mis en place.

  • Volet ateliers de découverte :

    La venue de l'artiste Mohammed Boustane nous a logiquement conduits à mettre en place des ateliers de découverte de la calligraphie arabe. Deux public furent visés : le public adulte et le public scolaire. Pour le premier, un atelier de 2 heures fut mis en place le lundi 7 décembre au cours duquel 10 adultes ont pu découvrir la calligraphie ou affirmer leurs connaissances.
    Quant au public scolaire, plus de 80 élèves de la commune ont répondu à l'appel. L'offre de 3 ateliers de découverte (de 2h30 chacun) fut malheureusement inférieure à la demande tant le corps professoral fut intéressé par cette démarche innovante. Outre la perspective de découvrir un artiste reconnu et de pratiquer cet art, une tarification attractive de 1 € par élève ont conduit les écoles à s'inscrire massivement.

  • Volet cinématographique :

    L'équipe d'animation a sélectionné le film « Française » réalisé par Souad El-Bouhati. Le synopsis du film soulève, entre autre, le parcours d'une jeune fille rebelle qui naît en France de parents marocains. L'exil forcé au Maroc de la famille amène cette jeune adolescente à poursuivre un seul but : revenir en France. De nombreux thèmes auxquels notre structure est profondément attachée : l'émancipation des femmes, la confrontation entre les traditions et une vision plus moderne, intégration et acceptation de l'autre,... Cette séance, programmée le mardi 1er décembre 2009, attira plus de 70 personnes, public nouveau et fidèles de notre programmation cinéma. Des jeunes du lycée Stephen Liegeard étaient également présents pour transmettre leur rencontre avec le Maroc.
    L'animation de la séance fut confiée à Mme Christine Mehdaoui – enseignante d'Histoire en lycée et faculté de Dijon. Son intervention fut riche et pertinente, notamment au regard du contexte politique actuel et du débat sur « l'identité nationale ». Les discussions avec le public témoignent de la prise de conscience de nombreux citoyens et acteurs socio-culturels.
    La soirée s'est close de manière conviviale avec la découverte et la visite guidée de l'exposition « D'Ici et d'Ailleurs » accompagnée de thé à la menthe et pâtisseries orientales.

  • Soirée festive « A la découverte du Maroc » :

    Il s'agissait d'une soirée organisée en collaboration avec les habitants du grand ensemble (le Mail). Des habitantes de Chenôve ont sollicité le dispositif du FPH (Fonds de Participation des Habitants) afin d'organiser un défilé de mode orientale. Pour ce faire, elles ont identifié une trentaine de jeunes filles volontaires pour porter des tenues typiques marocaines créées par la styliste Shanane Création.
    Ce défilé de mode était accompagné d'un groupe de cinq musiciens « Dakka Marrakchia ». L'entrée était gratuite et la salle fut rapidement pleine avec près de 300 personnes.
    30 filles âgées de 7 à 25 ans (filles de tous horizons) ont défilé dans des conditions techniques optimales et un environnement féerique (mobilier et décors marocains : ghelsa,...). La Ville de Chenôve était fortement représentée par l'intermédiaire de nombreux élus.
    Les mannequins éphémères ont été mis à l'honneur et en valeur. Leurs familles, les invités et surtout de nombreux jeunes garçons de Chenôve on apprécié et encouragé l'ensemble des participants dans cette belle initiative.
    Ce rêve d'un soir a éveillé chez beaucoup de parents et de plus jeunes filles présentes le désir de poursuivre cette aventure lors de la prochaine édition du festival en 2010.

  • Volet théâtral :

    Dernier événement du festival programmé le samedi 12 décembre 2009. La MJC accueillait, en co-production et à l'initiative de l'association « Un livre, une Vie » le spectacle « Comment je suis arrivée là ! » de Zohra Aït-Abbas.
    Ce spectacle écrit et interprété par la comédienne Zohra Aït-Abbas présente le parcours de nombreux femmes magrebines arrivées en France dans les années 50 alors qu'elles n'avaient que 20 ans. Cinquante ans plus tard, quels regards ces femmes portent-t-elles sur leur vie, leur mariage, leurs enfants, la société française ; de quels souvenirs, bons et désagréables, se font-elles aujourd'hui l'écho ?
    L'audience fut, encore pour cette initiative, au rendez-vous avec près de 150 personnes présentes. De nouveau, la mixité était constatée.
    L'émotion était palpable à la sortie de cette représentation. La véracité des propos et de l'interprétation, l'humour et l'autodérision ont su rendre ce spectacle populaire et infiniment touchant. De nombreuses femmes ont reconnu ici leur propre parcours, ou celui d'une mère, d'une grand-mère ou d'une voisine de palier.
    La soirée se clôturait de nouveau dans un environnement convivial et d'échanges avec la présence de l'artiste auprès du public, réunis le temps du thé à la menthe, pour évoquer ces tranches de vies qui appartiennent à de nombreuses familles de l'agglomération dijonnaise.

    Ce spectacle, né d'une démarche partenariale active entre deux associations installées à Chenôve, concluait de la meilleure manière qui soit, une édition 2009 d'un festival des Nuits d'orient qui, à la MJC de Chenôve, représentait à merveille la passerelle entre différentes cultures et différentes générations. L'émotion, le plaisir, le partage, la valorisation et l'investissement de la population locale furent les maître-mots de ce projet décliné au sein de la MJC. Les fondations posées ici devraient naturellement pousser à voir émerger de nouvelles productions qui favoriseront la rencontre et la découverte de l'autre ! Rendez-vous en 2010 !

    Quelques photos extraites du festival 2009 :















    Cette action a été rendue par l'appui des partenaires de la MJC :
    La Ville de Chenôve, le Contrat Urbain de Cohésion Sociale, l'Agence Nationale pour la Cohésion sociale et l'Egalité des Chances, la Ville de Dijon, le Conseil Régional de Bourgogne.

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site