Vous êtes ici

Faites de la Musique pour la Paix à Chenôve

Pari risqué mais pari soutenu, pour l'équipe de bénévoles mobilisés depuis plusieurs mois sur la commémoration de la fin de la Décennie pour une culture de la Paix dans le monde.


L'Esplanade Limburgerhof a constitué, samedi 19 juin dernier, le cadre d'un rassemblement populaire organisé sous le vocable "Faites de la musique pour la Paix".
Programmée par les bénévoles du collectif "Cultivons la Paix" et accompagnée par la Ville de Chenôve par le biais de son service culturel, cette manifestation, même si elle n'a pas rassemblé le public escompté, s'est concrétisée par un beau succès populaire pour la photo de la décennie. Les organisateurs ont fait appel à Marie-Jo Magnière et son comparse Alain, afin de réaliser la "photo du siècle".
Le principe est simple : rassembler le maximum d'habitants dans un cadre emblématique et réaliser plusieurs clichés qui resteront dans la mémoire collective de la population. Et c'est une population très joyeuse et représentative de toutes les composantes locales (250 personnes selon la Police Municipale, 300 selon les organisateurs) qui s'est prêtée au jeu des preneurs de vue.


Le Maire, Jean Esmonin et de nombreux élus locaux (Philippe Singer, Sandrine Richard, Marie-Paule Cros, Christiane Battistini, Claudine Dal Molin, Bernard Buigues) jouèrent le jeu de cette photo "de famille" qui ouvrait cette fin d'après-midi conviviale et fraternelle.
Puis le "Maître de cérémonie", Yves Pautrat (vice-président de la M.J.C) et en l'absence de Chantal Chapuilliot, Présidente excusée, a délivré un propos d'accueil avant de procéder, accompagné par le Premier Magistrat et plusieurs bénévoles membres du Collectif "Cultivons la Paix", à l'ouverture symbolique du tonneau de la Paix. Ce récipient tout à fait caractéristique de notre région, a circulé pendant dix ans dans toute la ville, afin d'y recueillir des messages de paix rédigés par la population, jeunes ou adultes.


Plusieurs de ces messages parmi les plus emblématiques ont été délivrés par chacun en direction des participants. Tout ceci dans une ambiance où l'émotion était palpable.
Parmi ces messages : "Aller vers les autres, quels qu'ils soient, afin que nous vivions tous agréablement à Chenôve", "Remplacer le T de solitaire par le D de solidaire", Vivre en paix, c'est possible si chacun accepte la diversité, donc la différence, fait un pas vers l'autre, respecte la liberté. Avec d'autres, j'oeuvrerai pour que cet espoir devienne réalité à Chenôve", "Cultivons la différence et non l'indifférence", "Prends le temps d'être aimable, c'est le chemin du bonheur. Prends le temps de regarder, c'est le remède de l'égoïsme. Prends le temps de vivre, c'est le fondement de la sagesse".
Puis ce fut au tour du Maire de s'adresser au public présent pour lui dire le plaisir qu'il avait d'être présent pour cette cérémonie de clôture de cette décennie et d'apprécier le travail réalisé depuis dix ans par les associations locales impliquées dans la promotion du bien "vivre ensemble à Chenôve" qui reste la devise forte de la Municipalité.


Ce fut ensuite au tour de la chorale locale "Les joyeux Bonbis" emmenée par Maurice Dalliance, d'interpréter quelques standards puisés dans le patrimoine de la chanson française, avec entre autres : "Mille collombes", "Aimer à perdre la raison", "La Montagne", "La Paix".
La seconde partie de la soirée s'enchaîna avec la fête de la Musique proprement dite. Le plateau artistique composé par le service culturel a permis à plusieurs formations de se produire devant un public qui trouvait là un moyen de se réchauffer, tant la température extérieure devenait progressivement agressive (autour de 12/13° un 19 juin !!!). C'est ainsi que le groupe ZEDEKA (musique et danse du Togo), les jeunes de l'atelier Musiques actuelles de la M.J.C. et le groupe Cool Zwingers donnèrent à voir et à entendre de belles interprétations.


Mais le froid a eu raison des courageux spectateurs qui progressivement abandonnèrent l'espace pour regagner leurs pénates
après avoir dévalisé le stand de gauffres admirablement tenu par un groupe de jeunes filles particulièrement motivées. Elles étaient accompagnées par Bénédicte Roumier, animatrice stagiaire à la M.J.C. qui a reçu le renfort de bénévoles et collègues professionnels de l'association.
Cette "Faites de la Musique pour la Paix" signait la dernière initiative du Collectif "Cultivons la Paix" qui saura trouvé, n'en doutons-pas, de nouvelles formes d'organisation et d'engagement pour la prochaine décennie.
C'est tout le bien qu'on peut leur souhaiter !

Dans la même rubrique

Rechercher sur le site