Vous êtes ici

Action "Passeurs d'Images 2010/2011"

La MJC de Chenôve réserve au secteur audiovisuel une place de premier ordre au sein de ses actions dédiées à la jeunesse. Le dispositif "Passeurs d'Images" est un des piliers de ce volet et permet à de jeunes cheneveliers de découvrir les nombreux aspects de la création et de la diffusion cinématographique.

1ère étape : Atelier vidéo « Passeurs d'Images » durant l'été 2010

Dans le cadre de l'action « Passeurs d'Images », La Maison des Jeunes et de la Culture de Chenôve a proposé un atelier vidéo qui a permis la création d'un film d'animation.

Six jeunes cheneveliers âgés de 10 à 14 ans ont suivi, durant une semaine, un atelier vidéo qui avait pour but de les sensibiliser au film d'animation et de les conduire à devenir, eux-mêmes, réalisateur d'un film d'animation.
La MJC propose, depuis des années, des ateliers vidéos durant l'été ou les autres vacances scolaires mais les précédents stages avaient concerné des oeuvres de fiction ou des documentaires. C'était donc une forme vers laquelle Marcellin Greatti – animateur culturel de la MJC souhaitait donc revenir car « elle fait partie de l'univers quotidien des jeunes et c'est un support qui offre une palette créative très large ». Comme le cahier des charges de l'action « Passeurs d'Images » l'impose, la MJC a fait appel à un réalisateur professionnel. C'est logiquement qu'elle s'est tournée vers Stéphane Lafoy, ancien projectionniste de l'Union Départementale des MJC de Côte d'Or et désormais réalisateur, spécialiste du film d'animation. En outre, Stéphane dispose désormais d'une forte expérience dans l'encadrement d'ateliers de sensibilisation, activité qu'il propose à des structures d'éducation populaire, ainsi qu' au sein d'établissements scolaires.

De vrais apprentis-réalisateurs

Le groupe s'est réuni durant quatre journées, en passant la pause méridienne ensemble, à la MJC de Chenôve, ce qui a favorisé la vie de groupe.
La première demi-journée a permis aux jeunes de découvrir la genèse du cinéma (thaumatrope, praxinoscope,...) et ainsi, de mieux comprendre, la façon dont on construisait les films d'animation. Dès l'après-midi, le groupe passait à une phase de création et Stéphane les initiait aux premières prises de vue avec différentes techniques de pixilation qui consiste à prendre en photographie, les objets ou volumes, image par image. Montées sur un logiciel adapté, ces images prennent rapidement vie et ouvrent de fabuleuses perspectives de création. Les jeunes ont ainsi créé leur film en utilisant du papier découpé, de la semoule, des flocons de pommes de terre ! En outre, Stéphane Lafoy a mis à la disposition de la MJC deux unités de travail comprenant : une caméra, un banc-titre (support de la caméra), une station de montage audiovisuelle numérique. Les jeunes se sont très vite appropriés ce matériel de création et ont fait preuve, malgré leur jeune âge, de grandes capacités d'observation et d'adaptation !

Une fois la technique maîtrisée par tous les participants, l'équipe a conçu une histoire particulière : l'histoire de la naissance des vents et les conséquences de l'inversion des vents chauds et froids qui conduit à la création de tornades aux effets pour le moins dévastateurs. Ce film met en scène des animaux découpés ainsi que les propres jeunes qui se retrouvent happés par la tornade !
Enfin, les jeunes finalisaient leur histoire en créant les bruitages et la bande-son du film. Ils ont ainsi pu découvrir l'ensemble des étapes de création d'un film d'animation, « objectif ambitieux que nous nous sommes fixés » souligne Marcellin.

Ce film sera valorisé au démarrage de la saison cinématographique de la MJC de Chenôve, en première partie d'un film proposé par les Tourneurs de l'UDMJC21. Cette action, inscrite à « Passeurs d'Images », a été permise par le soutien de la DRAC Bourgogne, du Conseil Régional de Bourgogne par l'intermédiaire du CUCS, la Ville de Chenôve.

  • Quelques photos illustrant ce stage :







    2ème étape : Journées nationales "Passeurs d'Images" à Paris

    6 jeunes vidéastes de la MJC de Chenôve ont été conviés à Paris les 17 et 18 décembre 2010 pour les journées nationales du dispositif "Passeurs d'Images" suite à la sélection de leur film réalisé durant l'été 2010.

    Ces journées se tenaient au WIP de la Villette, un lieu dédié aux cultures urbaines :


    Les jeunes de la MJC, ainsi que les autres jeunes de l'ensemble du territoire français qui avaient vu leur film retenu, ont expliqué leur démarche de création. Des réalisateurs professionnels étaient également présents, dont Lorenzo Recio :



    Ce fut également l'occasion de participer à des ateliers pratiques de découverte. 2 étaient proposés :
  • "Film à trous" pour lequel les jeunes ont créé une scène qui complétait une séquence déjà existante :




  • "Doublage Son" : Le public a composé avec la voix et des objets de la vie courante (bombe aérosol, frigo, gravier, outils,...) une bande son qui s'intégrait sur un court-métrage :


    3ème étape : Journée Régionale "Passeurs d'Images"

    La Ville de Quétigny (21) accueillait les partenaires de l'action "Passeurs d'Images" pour leur journée régionale. Ce fut l'occasion de découvrir les créations audiovisuelles des jeunes artistes de l'ensemble de la région Bourgogne mais également de suivre un atelier pour le moins atypique !

    Cette journée s'est tenue le samedi 19 mars 2011 à l'espace Mendès-France de Quétigny (21).
    Traditionnellement proposée en mars, elle permet à l'ensemble des partenaires régionaux du dispositif de se retrouver, d'échanger ses expériences, de faire se rencontrer les jeunes réalisateurs en herbe et de découvrir les multiples facettes du monde du cinéma et de l'audiovisuel.

    Ainsi, Karine Feuillet de l'Union départementale des MJC de Côte d'Or, association coordonnatrice de l'action au niveau régional, opta judicieusement pour la venue de M. Robert Benitah, comédien et cascadeur. Nous avons pu ainsi assister à un atelier "cascades" interactif durant lequel nous avons été sensibilisés aux attitudes et situations que peuvent rencontrer parfois les comédiens dans certaines scènes. Les jeunes ont très apprécié cet atelier qui mettait en lumière : l'art de la chute et des figures de gymnastique, le combat, l'art des armes blanches (et plus particulièrement du maniements des épées), les armes à feu !
    L'humour était de mise mais Robert Benitah insistait également sur l'exigence et le professionnalisme nécessaires pour réussir et surtout durer dans le monde du 7ème Art.

    L'après-midi était dédié aux projections des créations produites en 2010 par les jeunes réalisateurs. Outre les jeunes bourguignons, nos avons découvert le travail de la coordination "Rhône-Alpes", région invitée de l'édition 2011.
    La MJC de Chenôve était à l'honneur avec la projection du film d'animation "Vent de folie" réalisé par 6 jeunes cheneveliers en juillet 2010, sous la conduite de Stéphane Lafoy - réalisateur audiovisuel dijonnais. 4 d'entre eux étaient présents ce samedi pour présenter leur création, les étapes de construction qu'ils avaient suivies,...

    Les photos de cette journée :








  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site