Vous êtes ici

"Inception"

Projection du film "Inception" réalisé par Christopher Nolan le mardi 26 octobre 2010 à 20h30. Tarifs : 5 Euros / 4 Euros (adhérents)


Fiche du film :
Long-métrage américain, britannique.
Genre : Science fiction, Thriller
Durée : 02h28min
Réalisé par Christopher Nolan
Avec Leonardo DiCaprio, Marion Cotillard, Ellen Page

L'histoire :
Dom Cobb est un voleur expérimenté – le meilleur qui soit dans l'art périlleux de l'extraction : sa spécialité consiste à s'approprier les secrets les plus précieux d'un individu, enfouis au plus profond de son subconscient, pendant qu'il rêve et que son esprit est particulièrement vulnérable.


Très recherché pour ses talents dans l'univers trouble de l'espionnage industriel, Cobb est aussi devenu un fugitif traqué dans le monde entier qui a perdu tout ce qui lui est cher. Mais une ultime mission pourrait lui permettre de retrouver sa vie d'avant – à condition qu'il puisse accomplir l'impossible : l'inception. Au lieu de subtiliser un rêve, Cobb et son équipe doivent faire l'inverse : implanter une idée dans l'esprit d'un individu. S'ils y parviennent, il pourrait s'agir du crime parfait. Et pourtant, aussi méthodiques et doués soient-ils, rien n'aurait pu préparer Cobb et ses partenaires à un ennemi redoutable qui semble avoir systématiquement un coup d'avance sur eux. Un ennemi dont seul Cobb aurait pu soupçonner l'existence.

Quelques anecdotes sur le film :


Une fascination pour les rêves et l'imaginaire
Christopher Nolan explique qu'il a imaginé le monde d'Inception il y a une dizaine d'années. Il revient ainsi sur sa fascination pour les rêves: "J'étais alors fasciné par les rêves et par la relation entre notre vie diurne et notre vie nocturne. Le fait que les éléments d'un rêve – qu'ils soient angoissants, réjouissants ou surnaturels – soient produits par notre propre esprit m'a toujours semblé être un paradoxe intéressant : ce que cela révèle sur le potentiel de l'imaginaire est tout à fait extraordinaire. Je me suis mis à réfléchir à la manière dont on pourrait utiliser cela dans un film d'action spectaculaire dont la dimension humaine serait très présente". Inception part du principe qu'il est possible de partager ses rêves – des rêves qui semblent totalement réels tant qu'on est endormi. Dans cet état subconscient, nos secrets les plus précieux, enfouis au fond de nous mêmes, sont prêts à être dérobés: "On voulait suggérer qu'une idée est incontestablement le parasite le plus résistant et le plus puissant qui soit", poursuit Christopher Nolan, "Il en reste toujours une trace quelque part... dans votre esprit. C'était fascinant d'imaginer qu'une personne mette au point un procédé pour envahir vos rêves, de manière très concrète, et s'approprie une de vos idées – aussi intime soit-elle".

Une longue gestation
Christopher Nolan dit avoir commencé à travailler sur le scénario d'Inception il y a près de 10 ans.

Titre mystérieux


"Inception" signifie "origine", et dans le film, ce terme désigne l'art de pénétrer dans l'esprit d'une personne pour y introduire une idée, par l'intermédiaire de ses rêves.

Un tournage aux quatre coins du monde !
Pour Inception, la production a multiplié les lieux de tournage : un gratte-ciel de Tokyo, une montagne de Calgary, les rues exotiques de Tanger, les avenues de Paris, le centre historique de Londres et la modernité de Los Angeles.

Avis de la presse :


  • "Après le superbe The Dark Knight, le chevalier noir, Christopher Nolan persiste et signe dans le domaine de l'aventure échevelée et de la splendeur visuelle (...) On sort de la salle avec la tête à l'envers et l'envie de crier "encore" comme après un magnifique feu d'artifices." (20 Minutes - Caroline Vié)

  • "A tous les niveaux, Inception flotte à des altitudes que peu de blockbusters peuvent atteindre." (Excessif - Romain Le Vern)

  • "Les admirateurs de Christopher Nolan y retrouvent le goût du dédale, la succession de flash-back, les décalages de niveaux de réalité et le désordre psychologique lié à l'amnésie qui faisaient le succès de son premier film, Memento" (Le Monde - Jean-Luc Douin)


  • "On ressort d'Inception comme du premier Matrix, impressionné, sonné même, avec la certitude d'avoir vu un film qui fera date et l'envie d'y retourner rapido." (Le Parisien - Marie Sauvion)

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site