Vous êtes ici

Photos de la soirée sur les modes de productions alimentaires

Le mardi 16 novembre prochain a marqué une nouvelle étape pour la M.J.C. dans son engagement pour la prise de conscience des conséquences sur l'environnement et la santé des modes de productions alimentaires, de leur transformation et de leur distribution.



Lors des précédentes éditions de la Semaine du goût organisées par la M.J.C., de nombreux participants ont exprimé le souhait de pouvoir bénéficier de produits issus de l'agriculture biologique.
D'où l'idée, pour les responsables de la M.J.C., de constituer un collectif d'habitants qui pourrait prendre en charge la distribution de paniers maraîchers bio grâce à la complicité et à l'engagement d'un producteur paysan repéré dans la proximité.
Cette démarche deviendra effective dans les prochaines semaines à partir d'un recensement des candidatures qui s'exprimeront dès le 16 novembre prochain, lors de la soirée ciné-débat à laquelle les habitants de Chenôve sont largement invités à participer nombreux.
A cette occasion, sera diffusé dès 19h, le film de Coline Serreau "Solutions locales pour un désordre global" qui connaît un énorme succès partout où il est projeté.
La M.J.C a invité, à cette occasion, un responsable national du réseau Colibris qui viendra animer le débat qui suivra la projection et présenter son mouvement qui milite pour la pérennité et l'épanouissement de l'espèce humaine sur la planète, contre la course à la croissance et au profit illimité qui épuise les ressources, aliène les personnes, affame les peuples et détruit la biodiversité.

Puis, Ivan Martinciow, paysan producteur bio installé à Labergement-les-Seurre, viendra présenter sa démarche et ses productions qu'il diffuse sous la forme de paniers de légumes et fruits de saison, le tout en production biologique.

La soirée s'est terminée autour d'une dégustation de produits issus de l'agriculture biologique régionale (5 € l'assiette).

Cette nouvelle initiative se veut participative dès lors qu'elle permettra à des habitants de s'engager pour assurer une prise de conscience que la préservation de la planète et de notre environnement immédiat est l'affaire de chacun d'entre nous, là où nous vivons, là où nous consommons.
Et la qualité de ce que mettons dans nos assiettes devient un enjeu de santé publique qui interroge sur nos modes de production au moment où plus d'un milliard d'individus connaissent la famine dans le monde !


Fichiers joints à ce texte:

Dans la même rubrique

Rechercher sur le site