"Délicieux"

Mardi 19 octobre 2021

http://mjc.chenove.net/lire-2256.html

Projection du film "Délicieux" d'Eric Besnard le mardi 19 octobre 2021 à 20h30 et le mercredi 20 octobre à 14 heures. Tarifs : 5.50€ / 4.50€ (adhérents MJC).
Important : Pass' Sanitaire obligatoire.

Important : Pass' Sanitaire obligatoire.

Fiche du film :


Comédie dramatique, historique
Réalisé par Eric Besnard
Avec Grégory Gadebois, Isabelle Carré, Benjamin Lavernhe
Durée : 1h53min

L'histoire :
A l'aube de la Révolution Française, Pierre Manceron, cuisinier audacieux mais orgueilleux, est limogé par son maître le duc de Chamfort. La rencontre d'une femme étonnante, qui souhaite apprendre l'art culinaire à ses côtés, lui redonne confiance en lui et le pousse à s'émanciper de sa condition de domestique pour entreprendre sa propre révolution. Ensemble, ils vont inventer un lieu de plaisir et de partage ouvert à tous : le premier restaurant. Une idée qui leur vaudra clients... et ennemis.

Quelques anecdotes sur le film :

Histoire culinaire


En réalité, la naissance de l'établissement du film s'étale sur une quinzaine d'années et le premier restaurant date de 1782. Eric Besnard raconte : "C'est en partie à Turgot, le contrôleur général des finances de Louis XVI, qu'il doit son apparition grâce à l'abolition des corporations et à la libéralisation des échanges mis en place pour faire baisser les prix et juguler la crise. À partir de 1776, les marchands, cantonnés jusque-là à la commercialisation d'un seul produit, peuvent désormais en vendre plusieurs en même temps. La désertion des nobles qui, sentant souffler le vent de la révolution, émigrent, laissant sur le carreau leurs cuisiniers, ajoutée aux idées d'égalité prônées par les philosophes, vont faire le reste."

En province


Eric Besnard a choisi de déplacer l'intrigue en province. Il explique pour quelle raison : "Paris, n'est pas la France. La France qui m'intéresse est celle du terroir, de la Nationale 7. L'idée de la transformation d'un relais de poste s'est vite imposée. Délicieux n'est pas le premier restaurant, c'est un des premiers, et dans ma tête, le premier en province. Et c'était intéressant de créer un personnage qui soit symbolique de cette création. Aucun des personnages historiques ne m'est apparu à la mesure de l'invention."

Rendez-vous manqué


Grégory Gadebois incarne le cuisinier surdoué Manceron. Eric Besnard lui avait proposé un rôle dans son film précédent, "L'Esprit de famille" (dont la diffusion à la MJC était programmé en novembre 2020 mais finalement annulée en raison du re-confinement) : "Il ne pouvait pas le faire mais j'avais déjà le projet de Délicieux en tête et lui ai promis de lui envoyer le scénario une fois terminé. Grégory l'a lu dans la nuit et, le matin, il était partant. J'aime la fragilité de Grégory, sa douceur, cette part d'enfance qu'il garde, et ses mains que j'ai beaucoup regardées parce que je savais que j'allais beaucoup les filmer. Des mains puissantes et délicates qui me permettaient à nouveau de traiter de la fragilité masculine."

Avis de la presse :

  • "Dans Délicieux, Grégory Gadebois enfile le costume savoureux de ce cuisinier un peu bourru, dans un film d'époque culinaire, appétissante célébration de la gastronomie et éloge d'un art de vivre épicurien, comme il y a plus de vingt ans Vatel de Roland Joffé, avec Gérard Depardieu." (Dernières Nouvelles d'Alsace - La rédaction)


  • "Sensuel et romanesque, ce film magnifique est un éloge de la cuisine, cet art subtil de la transformation." (La Croix - Jean-Claude Raspiengeas)

  • "Grégory Gadebois est magistral et la lumineuse Isabelle Carré apporte une pincée de suspense romanesque au menu, à travers un personnage fort mystérieux. On passe avec eux un classique mais bien joli moment à table." (Ouest France - PV)

  • "Une histoire délicieusement romantique pour célébrer la naissance du premier restaurant et faire rimer gastronomie avec démocratie." (aVoir-aLire.com - Claudine Levanneur)