"Eiffel"

Mardi 16 novembre 2021

http://mjc.chenove.net/lire-2262.html

Projection du film "Eiffel" de Martin Bourboulon le mardi 16 novembre 2021 à 20h30 et le mercredi 17 novembre à 14 heures. Tarifs : 5.50€ / 4.50€ (adhérents MJC).
Important : Pass' Sanitaire obligatoire.

Important : Pass' Sanitaire obligatoire pour les personnes de + 12 ans.

Fiche du film :


Comédie dramatique, biopic
Durée : 1h49 min
Réalisé par Martin Bourboulon
Avec Romain Duris, Emma Mackey, Pierre Deladonchamps

L'histoire :
Venant tout juste de terminer sa collaboration sur la Statue de la Liberté, Gustave Eiffel est au sommet de sa carrière. Le gouvernement français veut qu'il crée quelque chose de spectaculaire pour l'Exposition Universelle de 1889 à Paris, mais Eiffel ne s'intéresse qu'au projet de métropolitain. Tout bascule lorsqu'il recroise son amour de jeunesse. Leur relation interdite l'inspire à changer l'horizon de Paris pour toujours.

Quelques anecdotes sur le film :

Représenter la Tour Eiffel


Martin Bourboulon voulait que la Tour Eiffel (notamment ses différentes étapes de construction) soit suffisamment présente pour tenir la promesse d'un film à grand spectacle. Le cinéaste souhaitait que les effets spéciaux apparaissent toujours en arrière-plan (contrés par les personnages du premier plan) : "Créer un côté immersif, capté sur le vif, sans jamais mettre en avant la prouesse technique. Pour y parvenir, j'ai pu m'appuyer sur mon chef décorateur Stéphane Taillasson et sa reconstitution remarquable du Paris de l'époque. Pour les effets visuels numériques, j'ai pu compter sur BUF en la personne d'Olivier Cauwet qui venait de travailler sur Blade Runner 2049."

Un long montage


Le montage d'Eiffel a duré 36 semaines. Il a en effet été difficile de trouver le juste équilibre entre les différentes périodes de l'histoire d'amour et la construction de la Tour. "On avait de belles images, des acteurs magnifiques, des scènes très réussies mais l'histoire ne fonctionnait pas encore, la magie de l'émotion n'était pas encore assez présente", se remémore le metteur en scène.

Un homme mystérieux


Pour se glisser dans la peau de son personnage, Romain Duris a lu beaucoup de choses sur Gustave Eiffel mais a rapidement remarqué qu'il existe très peu de détails sur la vie intime et la personnalité de cet homme : "Toutes les biographies parlent avant tout de ses créations. Le scénario d'Eiffel se situe sur la même longueur d'ondes. Il montre un fonceur, un homme capable d'haranguer les foules, d'aller au bout d'un projet aussi dingue que cette Tour, tout en ayant en lui cette fragilité causée par des amours impossibles. Il y avait suffisamment d'action et de situations concrètes pour que je ne sois pas sans cesse à me demander quelle facette exacte de son caractère devait surgir à cet instant précis... Je pouvais me raconter ce que je voulais et inventer."

Avis de la presse :

  • "Entre intime et spectaculaire, cette fresque « à la française » est une réussite." (20Minutes - Caroline Vié)


  • "Le beau travail sur la lumière et l'énergie de ses interprètes, Romain Duris et Emma Mackey, évitent le piège de la reconstitution poussiéreuse." (La Croix - Corinne Renou-Nativel)

  • "Incarnée par les très glamour Romain Duris et Emma Mackey, actrice franco-britannique révélée par la série « Sex Education », cette aventure jalonnée de rebondissements bénéficie de décors sublimes : dans un Paris brumeux, le chantier de la tour Eiffel y est magnifiquement reconstitué." (Le Parisien - la rédaction)

  • "Un film ample et réussi où Martin Bourboulon sait faire la part des choses entre romance, intimité et grand spectacle, genre qu'il domine comme peu dans le cinéma français." (Paris Match - Fabrice Leclerc)