Vous êtes ici

« Un triomphe »

Projection du film « Un triomphe » d'Emmanuel Courcol le mardi 5 octobre 2021 à 20h30 et le mercredi 6 octobre à 14 heures. Tarifs : 5.50€ / 4.50€ (adhérents MJC).
Important : Pass' Sanitaire obligatoire.

Important : Pass' Sanitaire obligatoire.


Fiche du film :
Comédie d'Emmanuel Courcol
Durée : 1h46min
Avec Kad Merad, David Ayala, Lamine Cissokho

L'histoire :
Un acteur en galère accepte pour boucler ses fins de mois d'animer un atelier théâtre en prison. Surpris par les talents de comédien des détenus, il se met en tête de monter avec eux une pièce sur la scène d'un vrai théâtre. Commence alors une formidable aventure humaine. Inspiré d'une histoire vraie.

Quelques anecdotes sur le film :

Naissance du projet
Un triomphe s'inspire d'une histoire vraie, celle de Jan Jönson, un comédien suédois qui, en 1985, a monté la pièce "En attendant Godot" avec les détenus d'une prison de haute sécurité. C'est le producteur d'Emmanuel Courcol, Marc Bordure, qui a parlé de cette histoire au réalisateur. Ce dernier se rappelle :

"Il fallait tout réinventer parce que le milieu carcéral suédois des années 80 était très éloigné des prisons françaises d'aujourd'hui. En tant que simple scénariste, je bloquais un peu et après avoir pas mal tourné autour du pot, le projet est un peu tombé en sommeil... Marc m'a seulement dit : 'prends ton temps, je le garde pour toi...' Je suis revenu à la charge auprès de lui en 2016. J'avais eu le temps de réfléchir, et je lui ai proposé de repartir sur le projet en restant beaucoup plus fidèle au fait divers dont il s'inspirait."

Kad Merad sur son personnage
"Il ne lâche pas, c'est sûr ! Par le passé, il a dû pas mal emmerder les gens de théâtre, peut-être parce qu'il se surestime un peu, mais sa pugnacité et son caractère font que, pour une fois, il arrive à quelque chose. C'est un type assez seul, un homme blessé par la vie, qui considère avoir été trahi par ses proches, ses amis et sa famille. Au fond, et c'est l'aspect le moins glorieux du personnage, c'est aussi pour lui qu'il fait tout ça : se retrouver sur la scène de l'Odéon, il ne pouvait y avoir meilleure issue. Emmanuel Courcol me le répétait : n'oublions pas que c'est lui qui se réalise. Tout ce qu'il n'a pas pu faire avant, il le fait à travers cette expérience. Il est très heureux et motivé, il se bat pour les détenus, il change les règles, il les sort de leur cellule et sortir des prisonniers quand ce sont des détenus sérieux, c'est quelque chose d'incroyable."


Tourner dans une vraie prison
Un triomphe a été tourné au Centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin, où Emmanuel Courcol avait réalisé son documentaire Douze cordes en 2019 (centré sur un spectacle de huit détenus imaginé par Irène Muscari, coordinatrice culturelle du Service pénitentiaire d'insertion et de probation). Le metteur en scène explique :

"Ils me connaissaient et j'avais des alliés dans la place, dont bien-sûr Irène Muscari qui nous a beaucoup aidés à organiser ce tournage où tout devait être minuté et prévu au millimètre. Il faut dire qu'accueillir pendant huit jours toute une équipe de cinéma, acteurs, techniciens, figurants, dans une prison de 900 détenus en activité, c'est un vrai casse-tête. C'est la première fois que l'Administration pénitentiaire accordait une telle possibilité à une production. Mais nous avons été très bien reçus par la direction et les personnels se sont montrés très coopératifs. Kad a même été acclamé par les détenus."

Avis de la presse :

  • "Inspiré d'une histoire vraie, cette comédie attachante et inspirée évite l'écueil des bons sentiments par la justesse de son écriture et de ses comédiens, tous formidables." (La Croix - Céline Rouden)

  • "Emmanuel Courcol tricote un film fédérateur et touchant, plus ambitieux qu'il n'y paraît, qui célèbre l'engagement collectif sans jamais verser dans les clichés ni le pathos." (Le Journal du Dimanche - Stéphane Joby)

  • "Du grand cinéma populaire peuplé de personnages attachants, servis par une troupe de comédiens remarquables." (Ouest France - hierry Chèze)

  • "Le résultat est un film ambitieux et plein d'émotion qui tourne souvent le dos aux les clichés habituels sur la prison." (Culturebox - France Télévisions - Marie Berrurier)

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site