Vous êtes ici

Retour sur la projection "En route pour le milliard"

Ce vendredi 18 mars voyait la seconde projection d'un film inscrit au festival "Diversité" 2022, "En route pour le milliard" de Dieudo Hamadi. Un film fort qui a permis de mettre en lumière un conflit peu médiatisé et dont les victimes réclament encore aujourd'hui des réparations quant aux préjudices subis.


Le film de Dieudo Hamadi est un vrai coup de poing. La cinquantaine de personnes présentes a découvert une oeuvre forte, poignante, tant par le fond que la forme.

Le jeune réalisateur congolais a, par le passé, réalisé des oeuvres documentaires qui ont marqué les esprits, dont "Maman Colonelle" dont nous avions eu le plaisir d'accompagner la diffusion. C'est d'ailleurs au cours du tournage de ce film que Dieudo Hamadi avait rencontré les membres de l'Association des victimes de la Guerre des Six Jours de Kisangani.
La guerre des six jours est une succession d'affrontements meurtriers entre l'armée ougandaise et rwandaise à Kisangani du lundi 5 au 10 juin 2000 en République démocratique du Congo durant la deuxième guerre du Congo. Selon le groupe "Justice et Libération", une association des droits de l'homme basée à Kisangani, les affrontements causèrent environ 1 000 morts et au moins 3 000 blessés dont la majorité dans la population civile.
Des décisions de justice ont condamné les belligérants à indemniser les victimes mais peu d'avancées depuis !


Les vivants se considèrent parfois comme des "zombies". Handicapés à des degrés divers - une femme a ainsi perdu ses quatre membres, ils doivent supporter le regard de leurs concitoyens.
Las de cette situation, une dizaine d'entre eux décide de rejoindre Kinshasa, la capitale pour faire valoir leurs droits : 1734 km sur le fleuve Congo, une incroyable épopée pour réclamer justice !

La projection a été suivie d'un temps d'échanges très riche auquel ont participé Agnès Contensou – distributrice du film et du Père Tony Tshimpaka - prêtre de la paroisse de Gevrey Chambertin, ex-responsable d'un établissement scolaire, au Congo.
Tous deux nous ont transmis des éléments de compréhension, tant sur le contexte du pays (politique, historique) que des conditions du tournage du film, les avancées du dossier depuis les prises de vues...

Une échange passionnant, éclairant.


Cette soirée était inscrite au festival "Diversité" pour lequel nous mettons en place 3 séances spéciales : https://mjc.chenove.net/lire-2277.html
Elle est le fruit d'un partenariat avec 3 associations : Amnesty International, ACAT, Ligue des Droite de l'Homme que nous remercions ici chaleureusement pour leur implication et le choix de ce film essentiel.
La Ville de Chenôve et le Circuit des Tourneurs nous ont également apporté leur soutien.

Dans la même rubrique

Rechercher sur le site