Vous êtes ici

"Maison de retraite"

Projection du film "Maison de retraite" de Thomas Gilou le mardi 5 avril 2022 à 20h30 et mercredi 6 avril à 14 heures. Tarifs : 5.50€ / 4.50€ (adhérents MJC).
Important : Port du masque préconisé.


Fiche du film :
Comédie de Thomas Gilou
Durée : 1h37 min
Avec Kev Adams , Gérard Depardieu , Daniel Prévost, Marthe Villalonga,

L'histoire :
Afin d'éviter la case prison, Milann, 30 ans, est contraint d'effectuer 300 heures de travaux d'intérêts généraux dans une maison de retraite, Les Mimosas. Ses premières semaines sont un véritable enfer ! Mais il se fait rapidement adopter par les retraités, en particulier par une bande de 7 inséparables qui lui apprennent, chacun à leur manière, leur vision de la vie. Au fil des semaines, Milann découvre que l'établissement profite de la vulnérabilité de ses pensionnaires pour les arnaquer. Il décide alors d'organiser une grande évasion, mais il n'est pas au bout de ses peines...

Quelques anecdotes sur le film :

Genèse


C'est le réalisateur Thomas Gilou, à qui l'on doit notamment La vérité si je mens !, qui a eu envie de monter un projet avec Kev Adams. Il lui a proposé le scénario d'un film qui n'a pas abouti mais les deux hommes sont restés en contact et c'est finalement le comédien qui lui a soumis l'idée de Maison de retraite : « La Vérité si je mens ! et Michou d'Auber font partie des films qui ont marqué mon enfance... Je savais aussi, pour être tout à fait honnête, que grâce à Thomas, nous pourrions avoir accès au casting dont nous rêvions ! Face à des comédiens aguerris, il fallait un réalisateur qui ait de l'expérience, qui leur inspire confiance. »

La maltraitance des personnes âgées
Maison de retraite évoque la maltraitance des personnes âgées dans certains établissements de santé. « Nous nous sommes basés sur une étude publiée au début des années 2010 qui montrait que 60% des EPHAD en France avait connu au moins une arnaque dont les victimes étaient les personnes âgées. Il s'agissait de contrats rétrocédant les biens des pensionnaires à la direction de ces établissements, des viagers. Une horreur ! », explique Kev Adams.

Depardieu remplace Belmondo


Le rôle de Lino Vartan a été initialement proposé à Jean-Paul Belmondo qui l'a décliné en raison de son état de santé. Kev Adams s'est alors tourné vers Gérard Depardieu qu'il avait croisé sur le tournage d'Alad'2 : « En 3 semaines, nous l'avons appelé, il a reçu le script, l'a lu et il a dit oui... En lui parlant du film, j'ai compris qu'il avait de suite perçu le thème de la transmission derrière le rire. »

Avis de la presse :

  • "Kev Adams, entouré d'un sacré casting, tape juste." (Le Dauphiné Libéré - Nathalie Chifflet)

  • "Enlevée, bien écrite et très drôle, cette comédie s'avère aussi touchante. Entre un casting de retraités cinq étoiles (Gérard Depardieu, Firmine Richard, Daniel Prévost, Mylène Demongeot...) et un Kev Adams qui roule des yeux ahuris, la magie opère." (Le Parisien - La rédaction)


  • "Cette inhumanité fait écho de manière troublante au scandale de la maltraitance dans les Ehpad (...). C'est dire si Kev Adams, entouré d'un sacré casting, tape juste." (Dernières Nouvelles d'Alsace - Nathalie Chifflet)

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site