Vous êtes ici

"Mon besoin d'écrire", visionnez le court-métrage réalisé dans le cadre de l'Ecole ouverte.

Dans le cadre du cycle Ecole Ouverte multimédia, un groupe d'élèves de la classe d'accueil du lycée Antoine, participe au concours "reporters citoyens" organisé par la chaîne parlementaire Public Sénat. Vous pouvez maintenant regarder le film !

Découvrez "Mon besoin d'écrire" . Le reportage est désormais en ligne sur notre site, profitez-en ! (format wmv - 7MO)


Il s'agit pour un groupe d'élèves de la classe d'accueil du lycée Antoine, de réaliser un reportage vidéo d'une durée de 3 minutes sur le thème "itinéraire de créateur". Ce concours s'adresse à tous les lycées de France. Le court-métrage sera envoyé avant le 31 mars pour participer à la sélection nationale.


Le groupe se réuni chaque mercredi après-midi pour écrire le scénario, préparer les interviews, apprendre les techniques de tournage. Il est aussi question de la qualité de l'image et de l'importance du son. Des commentaires sont en train d'être écrits et enregistrés pour enrichir le film. Cela permet en plus aux élèves de perfectionner leur pratique de la langue française de façon ludique et très concrète, autant à l'écrit qu'à l'oral.


Après l'écriture et le tournage, il a fallu passer à la phase de montage sur ordinateur. Le groupe a donc pris en main un logiciel de montage vidéo et s'est entraîné à bien comprendre son maniement. Il a aussi fallu assimiler ce qu'est le montage, à savoir : choix et ordre des séquences, que veut-on dire, musiques, mixage, etc. Un vrai défi pour ces élèves qui n'avaient jamais touché un ordinateur de leur vie !


Le groupe de lycéens de Chenôve (21) ayant participé à cette action, a voulu mettre en lumière le parcours hors du commun d'un de leur camarade de classe qui écrit des chansons, paroles et musiques. Ce reportage évoque l'histoire de sa toute première création, qui raconte la nécessité de quitter son pays pour fuir la guerre en Angola. Arrivé en France, il écrit "Pove Ngope", en portugais, sa langue natale. Immédiatement, le besoin d'exprimer aux autres ses influences le pousse à maîtriser la langue française avec une ardeur peu habituelle.


"Pove Ngope", cette première chanson, bien qu'écrite en portugais, était le reflet idéal d'un tournant de son parcours, celui d'un jeune angolais, qui trouve dans l'écriture de chansons les moyens de tourner la page.

Dans la même rubrique

Rechercher sur le site