Vous êtes ici

Soirée-débat sur le phénomène de téléchargement sur internet

Le réseau des Espaces Publics Numériques du Grand Dijon a organisé une soirée débat pour discuter du téléchargement sur internet et échanger autour de la loi DADVSI et ses enjeux.


Nous avons brassé les concepts de licence globale, de légalité, d'illégalité, de droits d'auteurs, et écouté des témoignages de jeunes ou moins jeunes qui téléchargent, parler de la loi DADVSI qui vient d'être adoptée au Parlement.


Le but de cette soirée n'était pas de pointer du doigt qui que ce soit, mais de discuter, de débattre, et de mieux comprendre les enjeux du téléchargement et prendre la température d'une génération qui a des centaines d'albums (ou de films) sur disque dur, tout cela sans démagogie ni langue de bois.


La soirée a commencé par des reportages audio-visuels pour enrichir les débats. Cet échange a permis à des élus de Dijon, Plombières et autres communes du Grand Dijon de donner leur point de vue ou de se faire une idée plus précise sur la question du téléchargement. Il est ressorti clairement de la discussion que le téléchargement est un phénomène complexe qui touche toutes les catégories d'âges et qui ne peut pas se résumer à un usage réservé aux adolescents. Le téléchargement est visiblement une façon de découvrir des artistes, ce qui n'empêche pas les internautes d'acheter en magasin des albums, le support physique, la pochette, le livret étant partie prenante du plaisir lié au bien culturel.


Pourtant, le constat est fait que l'on tend à moyen terme vers une dématérialisation du support, c'est à dire qu'il n'y aura plus de CD à acheter, mais des fichiers à télécharger légalement qui seront programmés pour être lus un certains nombre de fois seulement et uniquement sur l'ordinateur sur lequel ils ont été téléchargés. L'assemblée présente a longuement débattu sur ce sujet et s'est inquiétée de ce manque de liberté. Il a aussi été question de la multiplication des types de fichiers qui ne sont lisibles que sur des logiciels propriétaires ce qui complique la lecture pour le grand public peu connaisseur.


Plusieurs interventions ont mis en avant la boulimie liée au mp3 notamment chez les adolescents qui consiste à avoir des centaines voire millier de titres sur son ordinateur, sans même les écouter ou les connaître, ce qui aboutit à une banalisation et une standardisation de la musique. Il a été clairement explicité que ce type de pratique se veut le reflet de la société : la musique jetable que l'on zappe à la première occasion de lassitude. D'ou un nécessaire travail d'éducation culturelle.
Cette soirée fut riche en échanges et fit émerger de nombreuses tendances actuelles.

Dans la même rubrique

Rechercher sur le site