Vous êtes ici

Réussite pour la troisième édition du "marathon des web-magazines"

Pour la troisième année, le réseau des Espaces Publics Numériques (EPN) du Grand Dijon, coordonné par la MJC de Chenôve, a organisé le "marathon des web-magazines" avec 86 participants de toute l'agglomération.

LA M.J.C de Chenôve en seconde position dans la catégorie "jeunes" comme dans la catégorie "adultes" !

Pour la troisième année, le marathon des web-magazines s’est déroulé mercredi 28 novembre sur tout le Grand Dijon, avec le Réseau des Espaces Publics Numériques, coordonné par la M.J.C. de Chenôve.

Et Quézako le web-magazine ?
Ce sont des magazines que l’on trouve sur le web, c’est-à-dire Internet. Et ce que vous lisez ne s’écrit pas tout seul.
Quatorze équipes ont concouru (86 personnes), catégorie jeunes (6 équipes) et catégorie adultes (8) dès 9 heures du matin et jusqu’à 18 h.
À Chenôve, concouraient l’équipe de la médiathèque François Mitterand et celle de la M.J.C.
Nous avons rencontré les deux équipes adultes.


On croit que c’est tout simple. On allume son ordinateur, on choisit un site, on gratte un peu sa souris, un coup de clic eh hop ! On lit tout sur le sujet de son choix. Ah oui, ça c’est simple, mais derrière tout cela ou bien en amont, il faut quelqu’un, voire plusieurs personnes pour écrire. Ces webmasters ou journalistes de la toile, il y en avait mercredi 28 novembre, 86 dans toute l’agglomération dijonnaise pour participer au concours des webmasters.
L’équipe de la M.J.C de Chenôve ayant raflé la mise deux ans de suite, donnons la parole en premier à celle de la médiathèque François Mitterand (1).
Dans l’équipe d’Azzedine, animateur, responsable de l’espace public numérique : Andrée, Jean-Jacques, Étienne, Gyl et Gérard. Les sujets sont imposés pour tous avec, actualité oblige un dossier sur le pétrole, un édito, un portrait d’une personne exerçant un métier insolite et une photo-légende originale.
L’équipe de la médiathèque a titré son magazine : “ La toile des aînés ”.
Jean-Jacques fait le concours pour la première fois :
“ Je suis un super-débutant. On a commençé le matin par réfléchir sur les sujets à traiter. Cette année, on s’est mis par deux, c’était plus simple. Avec Andrée, nous sommes allés interviewer Christian Bourion, natif de Chenôve, ébéniste aujourd’hui à Bretenières. On n’a pas trainé, une demi-heure chez lui, le temps de faire l’aller et le retour. C’est Andrée qui a rédigé. ”
“ On a posé des questions dans tous les sens, avoue Andrée, alors après il a fallu écrire tout cela dans l’ordre chronologique. On pouvait faire mieux, mais le temps nous manquait. ”
Pour l’édito, Gyl et Gérard s’y collent avec pour titre : “ En France, les grèves toujours d’actualité ”.
“ Le choix du thème de l’édito a été difficile, explique Gérard. On a hésité entre le retour de Cécilia (c’est de l’humour !) et les grèves. Finalement, on a pris le thème des régimes spéciaux et les grèves, car en France, on commence par des grèves et l’on discute après. ”
Titre du dossier : “ Sans pétrole, qu’allons-nous devenir ? ”
“ On a été assez stressé par le temps, mais nous étions assez soudés, tout s’est passé sans heurt, continue Gérard. ”
Étienne, facteur mais secrétaire de formation est donc devenu secrétaire de rédaction d’un jour.
” J’ai pris le train en marche et j’ai dû m’adapter aux outils pour les mises en pages. ”


L’équipe de la M.J.C de Chenôve (Madeleine, Chantal, Arlette, Jean-François, Daniel)), fait partie de l’atelier d’informatique (2) et a choisi le titre de son magazine : “ Panne sèche ”.
Chantal et Jean-François avaient aimé la bonne ambiance de l’an dernier et sont donc revenus. Madeleine s’est lancée pour changer de la routine…et les autres ? Ne pas déranger : ils ne sont pas en avance !


“ On a beaucoup discuté des sujets, raconte Madeleine. On a fait un tableau pour noter le sujet, le titre, la photo, les divers contacts. Le dossier est consacré à la pénurie de pétrole dans 65 ans, le sujet libre : “ De l’art de la mise en boîte à Chenôve ”.
“ Oui à Chenôve, nous avons trouvé dans l’architecture beaucoup de formes géométriques, note Chantal. Le personnage insolite, c’est Michel Paupert, saltimbanque. On avait trop peur de tomber sur le répondeur et qu’il soit en tournée. Coup de chance, on a pu tout de suite le rencontrer. La photo-légende : “ On n’a plus de pétrole, mais des jambes ! C’est une cariole chargée à bloc et tirée par un vélo.
“ Le plus difficile, estime Madeleine, cela a été de rédiger, mais Jean-François a bien tourné tout cela et avec de l’humour. ”


“On a surveillé l’heure tout le temps, souligne Chantal, on avait peur de ne pas terminer. On s’est pris au jeu et surtout quand on lit, on ne se doute pas tout le travail qu’il y a derrière. Le journaliste quand il écrit prend des précautions, ce n’est pas évident. Alors comme j’étais la responsable du groupe, je me suis faite charrier toute la journée avec cela. On t’apportera des oranges à la prison, qu’ils disaient ! ”


Le midi, les deux équipes avaient décidé de casser la croûte (très, très rapidement) ensemble à la maison des aînés, mais par manque de temps et surtout pour ne rien dévoiler aux uns et aux autres des secrets de fabrication, les participants ont décidé l’an prochain de se retrouver plutôt le soir. Même si ce n’était qu’un jeu, il y avait beaucoup de stress.
“ Et qu’est-ce qu’on gagne ? se demande Chantal. On ne sait même pas ! ”


A la MJC comme à la médiathèque, une équipe concourait aussi dans la catégorie "jeunes". Même principe, mêmes modalités, avec des sujets légèrement adaptés. Admiration devant de ces jeunes de 5ième du collège "Le Chapitre", qui ont un véritable talent d'écriture et des idées plein la tête.

(1) Espace Médiathèque François Mitterand : une salle d’accès en consultation libre ou initiation à Internet avec la maison des ainés (groupe de dix personnes pendant deux heures) le mardi et vendredi matin pour le centre social et initiation gratuite, paiment des tirages-papier uniquement
(2) M.JC. Chenôve, 7 rue de Longvic. Tél. 03.80.52.18.64.

Les gagnants

C’est dans la salle des séances du Grand Dijon, que la plupart des participants au concours sont venus mercredi 5 décembre, écouter les résultats et quelques conseils des membres du jury : Anne-Françoise Bailly, journaliste au Bien-Public et responsable du réseau des correspondants de quartier, Jacques Chanussot, responsable au Grand Dijon du site Internet (60.000 visiteurs par mois) et Jérémie Penquer, chargé de la communication au Grand Dijon.
Chaque membre du jury a noté “ les copies ” et additionné ensuite leurs notes.
Vous pouvez consulter les 14 webs-magazines en ligne sur le site du Grand Dijon : http://www.grand-dijon.fr/decouvrir/economie/n-t-i-c/journee-marathon-2007-14409.jsp

AF Bailly : “ Je veux saluer cet élan pour la création de ces petits journaux, qui réunissent des groupes de personnes qui, en une journée doivent hiérarchiser l’information. Pour cette troisième édition, la qualité va en s’améliorant, notamment au niveau de l’orthographe.
Pour l’édito, il ne faut pas hésiter à faire preuve d’audace. Dans les éditoriaux, ce sont des plumes qui s’engagent. ”
Jérémie Penquer : “ Vous avez compris la difficulté des choix de l’information et un bon texte s’il n’est pas bien illustré avec une bonne photo et bien mis en page, peut tomber à plat.

Catégorie Jeunes :

Premier Prix : Quétigny, la bibliothèque municipale, avec “ Cousi-Mag ”
Jérémie Penquer : “ Vous nous avez “ bluffé ” avec la Une. Et j’ai appris beaucoup de choses avec les abréviations SMS ! ”
AF Bailly : “ Il y a même le code barre à la Une ! Le cadrage de la photo du cinéma Cap-Vert est très bon. ”

Second Prix : La M.J.C. de Chenôve avec “ Ch’Nov Mag ”
AF Bailly : “ La Une est bien construite, colorée, avec un sommaire plutôt réussi. On voit ici des jeunes “ plus âgés ” que dans les autres groupes, alors peut-être l’an prochain faudra-t-il penser à faire des catégories : primaire, collège, lycée ?

Troisième Prix : Marsannay-la-Côte, la médiathèque, avec “ Patara Web ”
Jérémie Penquer : “ Même si la mise en page est un peu décousue, les textes sont bien construits avec des citations pour interpeller le lecteur. ”
AF Bailly : “ Ce qui a tiré cette équipe vers le haut, c’est le dossier avec plusieurs entrées. C’est vivant, il y a plusieurs interviews. Et le plus jeune journaliste a 8 ans ! ”
Jérémie Penquer : “ J’ai bien aimé l’humour avec la photo de la maison de Marsannay sous cet angle, on dirait une soucoupe volante et vous titrez : ” Marsannay Attack. ”

Catégorie adultes :

Premier Prix : Saint Apollinaire, médiathèque, avec “ Épleu-Mag ”
Jérémie Penquer : “ Il y a une Une bien assurée et une bonne interview du sculpteur. ”

Second Prix : La M.J.C de Chenôve avec “ Panne Sèche ”
AF Bailly : “ Tout est cohérent, organisé sur un thème central : l’environnement. On sent qu’il y a un rédacteur en chef qui anime l’idée. Il y a une belle plume dans l’ensemble. La rencontre avec le saltimbanque est très forte, c’est un véritable portrait humain. J’ai même appris qu’un cèdre allait être sauvé de la destruction à côté d’une tour. Nous reprendrons cette idée pour faire un reportage dans le Bien-Public. C’est une histoire très symbolique pour le quartier. ”

Troisième Prix : Longvic, médiathèque, avec “ Le magazine des Tasmal’ous ”
AF Bailly : “ C’est un journal vivant, agréable à lire. ”
Jérémie Penquer : “ J’ai beaucoup aimé la Une avec le titre : “ N’oubliez pas la fin du pétrole bon marché ” avec la photo des prix. ”

Dans la même rubrique

Rechercher sur le site