Vous êtes ici

Une vision d'Europe

Seconde rencontre Européenne de jeunes à la M.J.C. de Chenôve (Côte d'Or) du 19 au 26 juillet .

La M.J.C. de Chenôve (Agglomération dijonnaise) est investie depuis de longues années dans les échanges et les rencontres avec des jeunes de toute l'Europe.
Ainsi, pendant une semaine, un groupe de jeunes Irlandais et Turcs étaient à Chenôve pour échanger avec un groupe de jeunes de Chenôve à la M.J.C. et vivre ensemble tout en apprenant à se connaître.




Organisées dans le cadre du programme européen Jeunesse en Action, les rencontres permettent aux jeunes de 13 à 30 ans, de découvrir une autre culture, de développer un goût pour la mobilité et favoriser les échanges dans une Europe en construction.
C'est dans ce contexte que Marc Kanhye, animateur à la M.J.C. et responsable des rencontres européennes, accompagne différents groupes de jeunes de Chenôve vers la découverte de l'autre et des différentes cultures européennes.
Ainsi, l'été dernier, onze jeunes de Chenôve sont allés en Irlande (du 12 au 21 juillet). Les deux groupes (Irlandais et Français) ont réalisé des interviews dans les rues, sur les marchés pour demander aux Irlandais ce que signifiait pour eux l'Europe ? Quelles images ils avaient de la culture Française et Irlandaise et de ce travail est né un DVD présentant la démarche et avec l'intégralité des rencontres.
À l'issue de cette rencontre, les deux groupes de jeunes ont décidé de poursuivre cette expérience, cette aventure et sont restés en contact toute l'année. Pour cet été, ils ont ensemble décidé de poursuivre l'échange et d'élargir à un troisième pays : la Turquie.
Ainsi, dix jeunes Irlandais, dix jeunes Turcs et dix jeunes de Chenôve se sont retrouvés du samedi 19 juillet à Chenôve (pour les ateliers) pour ensemble définir ³ leur vision de l'Europe ²et jusqu'au samedi 26 juillet.
Jeudi, tous les jeunes, guidés par des employés des espaces verts de la ville de Chenôve, ont réalisé une fresque florale signifiant leur " vision de l'Europe " : un bateau sur fond bleu avec tout autour des fleurs jaunes symbole des étoiles et flottant en haut du mât les drapeaux de l'Europe, de l'Irlande, de la Turquie et de la France.
C'est le symbole que nous sommes tous dans un bateau et que nous cherchons tous ensemble notre chemin ", précise Marc Kanhye.
Réunis ensuite à l'Hôtel des Sociétés, à l'invitation de M. Jean Esmonin, maire de Chenôve, Chantal Chapuilliot, présidente de la M.J.C. s'est adressée à tous.
" Le Conseil d'Administration de la M.J.C. que je représente ici est particulièrement honoré de vous retrouver à l'occasion de l'inauguration symbolique de la superbe fresque florale que les jeunes impliqués dans cet échange international viennent de réaliser avec l'aide précieuse des jardiniers municipaux sous la houlette de Joël Tissot et d'Alain Rouyer que nous remercions chaleureusement pour leur gentillesse, leurs conseils avisés et leur créativité.
Nous sommes, et avec moi, toute l'équipe bénévole et professionnelle de la M.J.C., très heureux d'avoir renoué avec les échanges internationaux de jeunes, interrompus il y a une dizaine d'années, faute de disposer d'un professionnel compétent et disponible pour s'en occuper. Avec l'arrivée de Marc Kanhye depuis deux ans et son investissement dans le programme "Jeunesse en action" piloté par la Commission Européenne, nous avons repris cette belle initiative qui consiste à permettre à des jeunes âgés de 13 à 20 ans de s'ouvrir à d'autres jeunes, d'autres pays, d'autres cultures et d'autres continents.
Depuis 2007, nous nous orientons plus spécialement sur les échanges européens intégrant les 31 pays constitutifs du "Programme". Le présent échange a cette particularité de réunir des jeunes Français et Irlandais ressortissants de pays membres de l'Union Européenne mais aussi des jeunes Turcs dont le pays est candidat à l'adhésion...
Chacun est hautement convaincu de l'importance d'un tel échange et de l'occasion unique d'ouverture d'esprit qu'il instaure.
Nous espérons qu'une telle rencontre vous procurera l'envie de connaître d'autres cultures, d'autres expériences collectives dans le cadre d'autres échanges de jeunes et que vous deviendrez des citoyennes et des citoyens avertis et convaincus, disponibles, pour la construction d'une Europe fraternelle, pacifiée, pacifique, plus juste pour chacun des siens, plus généreuse pour les plus pauvres des habitants de notre planète, et qui place l'épanouissement des individus, et non les profits financiers au c¦ur de son projet.
Merci à l'Agence Française du Programme Européen Jeunesse en Action (AFPEJA), implantée à l'Institut national de la jeunesse et de l'education populaire,qui met en oeuvre le Programme Européen Jeunesse en Action et qui a validé ce projet longuement préparé.
Merci à la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports en charge de l'animation du Comité Régional qui assure l'instruction et le suivi des projets européens d'échange de jeunes qui lui sont présentés,
Merci à la Ville de Chenôve, à ses services des Espaces Verts et à vous, Monsieur le Maire, pour le soutien que vous nous avez apporté dans l'organisation de cette réalisation, ô combien symbolique, d'une Europe toujours en construction,
Merci à tous les encadrants, merci à Marc Kanhye, notre professionnel que je félicite tout particulièrement, merci aux animatrices et animateurs aux compétences multiples et complémentaires,
Enfin, merci à vous les jeunes Turcs de la région d'Antalya, les jeunes Irlandais de la région de Nenagh et vous les jeunes Bonbis et Cheneveliers, merci pour votre enthousiasme, votre volonté d'entreprendre et pour l'investissement qui sera le vôtre dans cette volonté de vivre ensemble en paix sur notre vieux continent. "

M. Jean Esmonin, maire de Chenôve tenait lui aussi à saluer cette action.
" Vous avez concrétisé non seulement ce projet mais cette volonté de mieux vous connaître. Il s'agit pour nous de vous dire combien nous sommes intéressés par cette construction de la jeunesse de l'Europe. Il s'agit aujourd'hui de l'Europe des Peuples, car en effet le Traité de Rome de 1957 avait pour ambition de réunir les citoyens et les citoyennes européens. Il s'agit désormais que ce vieux continent qui a marqué l'histoire du monde puisse se rassembler sur des valeurs de fraternité. La présence des Irlandais m'incite à dire que l'Europe doit progresser dans l'écoute des citoyens et citoyennes. Sans les hommes et les femmes des 27 pays, rien ne sera solide. Votre action qui symbolise un travail international nous réchauffe le coeur. Grâce à l'Europe, à cette volonté, nous avons connu pendant un demi siècle la paix et sans cette paix, rien n'est possible. Je salue nos amis Turcs qui ont toute leur place dans le devenir de l'Europe. Que cette soirée à Chenôve soit le début de la poursuite du " Mieux vivre ensemble ".

Bilan de la semaine avec Marc et quelques jeunes :

" Les relations, explique Marc, au camping du lac Kir à Dijon, ont mis deux jours avant de bien s'instaurer entre les jeunes, mais très vite, il y a eu une bonne entente. Il a fallu apprendre à se connaître avec comme langue commune l'Anglais et chacun avait son niveau, ce n'était pas évident sauf pour les Irlandais !
Dans les ateliers, nous avons " mélangé " les jeunes des différents pays. Tous ont été très motivés, personne " n'a traîné les pieds ! " sur les jeux de rôles sur les pays, la découverte de la culture de l'autre, les connaissances, comment chacun vit, les habitudes alimentaires, la scolarité, les images que l'on peut se faire. "
Pour Émilien, de Chenôve : " On se rend très vite compte que l'on a tous des a priori sur la culture, la cuisine, mais tous étaient très sympas, il y a eu une bonne ambiance. "
Pour Clément, dans cet échange pour la troisième année, une petite semaine c'est trop court.
" Il faudrait se revoir dans l'année, une fois par an, ce n'est pas suffisant. J'ai appris (un peu !) à parler turc et à découvrir leur cuisine : des pâtes avec du yaourt nature et de la sauce tomate, c'était nouveau ! On pense aussi que ces jeunes ont " du retard " sur notre culture mais non, on partage les mêmes passions. "
Avant de se quitter, chaque groupe a " planché " sur quelques questions pour faire le point.
Ce qui les a touchés le plus ? L'amitié.
Les ateliers ? Amusant, facile.
Ce qui a marqué les Français ? La rapidité avec laquelle parlaient les Irlandais. Et deux jeunes filles Turques (sans doute gourmandes !) de souligner que le camping c'était bien mais qu'il n'y avait pas de chocolat ! Mais qu'être ainsi dans la nature, c'était sympa même si elles étaient un peu " nerveuses " de ne pas être la nuit avec leur groupe, d'être " mélangés " dans chaque mobil home.
Les pauses, les jeux ? Bien pour mieux se connaître.
Les soirées ? Les Français ont cuisiné...un boeuf bourguignon, les Irlandais...des hamburgers et des pommes de terre et les Turcs les " fameuses " pâtes au yaourt.
Le Jardinage ? Une bonne expérience.
Alors, à l'année prochaine, non ?

Dans la même rubrique

Rechercher sur le site