Vous êtes ici

8 web-mags pour le 4ième marathon des web-magazines du Grand Dijon

Mercredi 12 novembre, s'est déroulée l'édition 2008 du marathon des web-magazines, mise en place par la MJC pour le compte des Espaces Publics Numériques du Grand Dijon. Les participants ont dû réaliser un magazine de 4 pages sur des sujets donnés le jour même. Une journée entière à se mettre dans la peau de journalistes.

En effet, la M.J.C. de Chenôve est chargée par le Grand Dijon depuis quatre ans d'animer le réseau des Espaces Publics Numériques (EPN) du Grand Dijon. Le " marathon des web-magazines", consiste dans chaque EPN à mettre en place une équipe d'adultes et/ou de jeunes qui va sur la journée complète devoir fabriquer un magazine de 4 pages sur des sujets imposés. Rédaction, photos, interviews, mise en page, sont donc au programme. Le thème de cette année collait une fois de plus à l'actualité avec les sujets suivants à traiter :

  • Trouver une idée et une illustration pour le slogan :
    « Je ne peux pas m'en passer »
  • La retraite. Une nouvelle vie ?
  • Faire l'interview d'une personne qui mange sainement
  • Et bien sûr un éditorial


    Rencontre avec quelques « nouveaux journalistes » (cinq femmes, un homme et Yoan Vauthier, en service volontaire civil, pour « donner un coup de main ») à la M.J.C Chenôve juste avant le bouclage des pages.
    Colette vient pour la seconde année à l'atelier animé par Emmanuel Putigny, animateur multimédia.
    « Au début, ce n'est pas évident. Il a d'abord fallu se répartir les rôles et les sujets. La première heure, on ne voyait pas très bien « où aller » et un « ancien » nous a montré. Moi je suis retraitée et ma nouvelle vie c'est l'humanitaire, l'associatif, la vie familiale et la détente.
    Pour le slogan : « Je ne peux pas m'en passer », nous avons tous pensé à nos lunettes ! Pour la photo, les lunettes sont posées sur un livre ouvert sur la carte du Monde et la légende est (après de nombreuses hésitations ou essais !) : « Le Monde est f(l)ou ! ».
    Nous avons consacré l'éditorial à Fabrice Fiossonangaye, animateur projets jeunes et créateur de « Figure 2 Style » et le jeune Hourth, qui, avec une seule jambe fait des prodiges en danse Hip-Hop. Il y a même eu un reportage sur lui sur M6. J'ai pris beaucoup de plaisir dans cette journée d'échanges et l'on connaît ainsi d'autres personnes. »


    Madeleine a rencontré Chantal, présidente de la M.J.C. qui vit sainement, il faut dire qu'à la campagne, elle cultive son jardin !
    Chantal estime que c'est difficile de nos jours d'essayer de vivre sainement avec tous les industriels qui ne se privent pas d'ajouter des produits chimiques dans tous les aliments.
    « Avant d'acheter, souligne-t-elle, regardez bien la composition.
    À éviter : les conservateurs, les colorants, les arômes artificiels. »
    Chantal a mis aussi en valeur le marché de Chenôve et s'inquiète pour les personnes âgées qui ont des revenus modestes.
    Colette vient de Blaisy-Bas le vendredi soir pour les cours d'Emmanuel.»
    Pour écrire sur la retraite, on a mis nos expériences personnelles en commun. Moi je fais du sport et je suis animatrice en gymnastique à Saint-Seine l'Abbaye. Je fais aussi du vélo. Sur l'ordinateur à la maison, je fais des jeux, j'y mets des photos, avec mes copines, on correspond par mail. »
    C'était « une première » pour le groupe de jeunes, quatre filles âgées de 12 à 15 ans étaient entourées de Marc Kanhye, animateur chargé des politiques européennes de jeunesse.
    Stéphanie, 12 ans :
    « Pour le sujet « Je ne peux pas m'en passer », nous avons choisi le téléphone portable. Ma mère et mon père sont séparés donc je suis toujours au téléphone avec l'un ou l'autre. Pour l'alimentation, on a parlé des pubs, parce qu'il y en a de partout, tout autour de nous. On a titré : « Les pubs c'est du pipeau ».
    Pour Ambrine, en classe de 5ème, le plus dur a été d'écrire le texte.
    « Il fallait faire des phrases, les idées ne venaient pas et il fallait prendre des expressions écrites en sachant que tout allait être lu. Ce n'est pas comme une rédaction en classe où là on invente une histoire, là on devait se greffer sur la réalité. » .



    Cette année, le jury était composé de : Emmanuel Amar (graphiste au Conseil Régional de Bourgogne), Christophe Joly (journaliste et animateur du 18 h 40 sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté), Maïté Picq (pour le Grand Dijon) et Isabelle Boucher-Doigneau, (chargée de la communication à la DRAC Bourgogne, Direction Régionale des Affaires Culturelles).
    Ce jury s'est réuni vendredi 14 novembre de 9 h à 11 h 30 au Grand Dijon et mercredi 19 novembre en fin d'après-midi il désignait les gagnants.
    Avant les résultats, Joel Mekhantar, adjoint la ville de Dijon et vice-président au Grand Dijon des NTIC accueillait les sept EPN, ce qui représentait 55 participants et 9 animateurs.
    « Nous recommencerons l'an prochain, car cette formule qui regroupe tous les âges permet le lien social et la convivialité. »
    « Effectivement, poursuivait Emmanuel Putigny, c'est une journée avant tout conviviale, c'est le but du jeu. »
    Cette année, huit magazines étaient en course.
    « Chaque membre du jury a été très agréablement surpris du travail, précisait Isabelle Boucher-Doigneau. Vous avez repris beaucoup de choses dans le monde de la communication et cela donne des richesses. »
    « C'est une belle variété dans la réalisation, estimait Emmanuel Amar, une compétition où chacun était très motivé et ce qui « transpirait », c'était aussi la bonne humeur, l'imagination ! »
    Le troisième prix revient au groupe jeune de la M.J.C. de Chenôve, dont c'était une première expérience avec « Sacrée Scoop ».
    Malgré de belles photos et un sujet original sur le combat libre, attention à l'orthographe, faisait remarquer le jury.
    Second : « Cousi Mag » de Quétigny et le premier prix revient à de très jeunes reporters de Marsannay-la-Côte avec « Patara-Web », avec une photographie très « accro », une mise en page simple et un bon dossier de fond.
    Les adultes de la M.J.C. de Chenôve, qui eux, avaient plutôt misé sur le sérieux et non l'humour sont arrivés en dernière position avec « Zoom Mag ». Mise en page rouge et un peu chargée, un édito impersonnel, un bon point pour la retraite comme une nouvelle jeunesse avec un côté optimiste et sympathique. Pour le dossier sur l'alimentation, le jury aurait bien voulu savoir qui était Chantal Chapuilliot... Mais c'est la présidente de la M.J.C.
    Troisième ex-aequo : « Bonbi Z Mag », de la médiathèque de Chenôve avec « Regards » de Sennecey-les-Dijon, second « Regards en coin » de la médiathèque de Saint Apollinaire et les premiers sont les indétronables et très joyeux retraités de Longvic avec leur magazine « Les Tasmal ous ! ».
    Il reste une année pour « potasser » dans chaque espace public numérique ! À vos souris !
    Vous pouvez consulter l'ensemble des web-magazines de l'en ligne sur le site du Grand Dijon : http://www.grand-dijon.fr/decouvrir/economie/n-t-i-c/journee-marathon-2008-17288.jsp

  • Dans la même rubrique

    Rechercher sur le site